Vietnam – 11e jour – Découverte de la cité impériale de Hué

Vietnam – 11e jour – Découverte de la cité impériale de Hué

Après Hoi An, Hué était donc notre prochaine destination. Situé à peu près à mi-chemin entre le nord et le sud du pays, la cité a longtemps eu un rôle important.

Trajet en bus entre Hoi An et Hué

Alors que nous quittions tout juste Hoi An, nous nous arrêtions déjà (environ 1/2 heure plus tard…) à la « montagne de marbre » appelé ainsi car c’est le coin où se font les sculptures en marbres, lui même je suppose extrait non loin de là. Il y a une pagode dont on n’avait pas le temps de la visiter, une espèce de grotte et toutes les boutiques souvenirs autours.

À cet arrêt, un Français m’accostera pour papoter un peu, un Toulousain qui n’était pas venu en Asie depuis un moment d’après ce que j’avais compris.

Puis nous repartons, nous sommes dans un bus de nuit alors que le trajet se fait de jour donc nous sommes semi allongé dans ces box un peu étroit ce n’est pas tip top, mais faut faire avec, en tout cas le paysage est relativement superbe, dommage que le temps soit couvert. Nous traversons des plaines de rizières, des villages, longeant la mer parfois très proche.

trajet hoi an-hué - vietnam

Une épave croisé là en bord de mer…

trajet hoi an-hué - vietnam

La route pendant un moment le bord de mer, de très près.

Débarquement à Hué

Nous arrivons à Hué, même topo que d’hab, on nous attend à la sortie, on prend un hôtel qui tombe dans nos moyens et hop, on nous embarque. Bon, l’hôtel en question n’était pas terrible (le Ngoc Binh) pour les mêmes tarifs un des hôtels voisins fait a priori mieux l’affaire, de toute façon le transfert jusqu’aux hôtels est gratuit, on vous montre la chambre, après vous êtes ok ou pas; dans notre cas, on avait un peu la flemme sur le moment donc on s’est contenté du premier qu’on nous a montré.

Nous sommes en début d’aprèm, ayant repéré une bonne boulangerie en arrivant au Singh Tourist, nous prenons nos déjeuners-là (la boulangerie française) puis nous partons, à pied avec notre carte indiquant que ce n’est pas si loin, direction la fameuse citadelle, ancienne cité impériale de la dynastie Nguyen, la dernière à avoir régné (jusqu’en 1955).

hué - vietnam

J’avais pas un petit sac non…

hué - vietnam

Une bonne petite boulangerie française à côté de là où nous déposait le bus.

hué - vietnam

Au balcon de notre hôtel.

La citadelle de Hué

La construction de la cité royale à débuter en 1805 sous le règne de Gia Long, elle fut terminé en 1832. Le complexe fut construit selon les pratiques du Feng Shui, cette « science » orientale qui consiste à étudier l’emplacement et l’organisation de l’espace en harmonie avec l’environnement de l’endroit à la fois sur le plan physique et spirituel.

La porte principale, appelée la « Midday Gate », ou en Viet « Ngo Mon ». Elle fut construite juste après que la citadelle fut terminé, alors sous le règne de l’Empereur Minh Mang, en 1833. La porte du milieu reste fermée, car elle était réservée au seul empereur tandis que les entrées sur les côtés servaient aux soldats et aux chevaux.

Nous passons une des portes qui franchissent les remparts et faisons face à une grande place, assez étonnamment déserte, enfin, peu de monde quoi. Une fois dans la citadelle, nous lisons parmi les indications que seuls 40 % de la cité subsistent aujourd’hui en raison de la guerre avec les Français en 1946 puis celle avec les Américains (Mais d’après les écriteaux, c’est plus pendant la guerre de 46… Et c’est donc de notre « faute »…)

Nous pouvons donc voir ce qu’il reste, à savoir de grandes parties en effet détruite, où seul un panneau, des escaliers, des restes indiquent qu’il y avait là quelque chose.

Malgré les destructions importantes, il y a largement de quoi y passer une bonne après midi. Ce que nous fîmes, en explorant un peu chaque recoin de cette citadelle, véritable ville dans la ville.

Pas mal d’endroits étaient en court de rénovation, d’autres l’étaient déjà.Comme il n’y a pas énormément de monde, on se retrouve plusieurs fois plus ou moins seuls au détour d’une allée.

Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur de certains bâtiments, ça ne m’empêchera pas de mitrailler le reste de la citadelle ! De retour devant la porte principale, je restais un moment à observer les alentours depuis l’étage supérieur. En bas, les nombreux pousse-pousse attendent leurs clients, puis, après une vague de passage, la place se vide soudain pour ne laisser plus que 3 retardataires.

En face, les vélos défilent sur la route, notamment des étudiantes reconnaissable à leur tenue traditionnelle blanche.

Après cela, il était temps de repartir vers notre hôtel et nous trouver un bon coin où se restaurer. En chemin, bordé le long du trottoir une sorte de mini brocante improvisée avec notamment des objets de soldats américains, ça fait assez froid dans le dos en y repensant, car on peut se douter comment ils ont pu se les procurer.

Je regarde amusé la circulation chaotique des nombreux 2 roues parcourant la route longeant la rivière. Rivière sur laquelle circulent des embarcations dont certaines sont des restaurants flottants, d’autres ont l’air de servir d’habitation.

Petite anecdote, le français reste encore un petit peu présent au Vietnam, pour preuve un Vietnamien (je pense) faisant son jogging sur la place devant la porte principale et me bouscula légèrement et sans même évidemment savoir ma nationalité prononça un « excusez moi » bien français…

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Vietnam – 11e jour – Découverte de la cité impériale de Hué

by Romain time to read: 4 min
0