Ubon Ratchathani : Pha Taem National Park

Ubon Ratchathani : Pha Taem National Park

De son nom complet : Pa Dong Natham Forest Phataem National Park

Voilà le genre d’endroit que l’on pourrait qualifier “d’Unseen”, en Thaïlande… En tout cas pour les touristes étrangers, car ce sont des lieux surtout visités par les Thaïs, surtout en ces derniers jours de l’année. Le parc national est composé entre autre d’un plateau rocheux dominant la vallée avec le Laos en face et le Mékong au milieu. Sa position tout à l’ouest du pays en fait donc l’endroit où le soleil se lève en premier en Thaïlande (“1st sunrise in Siam” comme ils le promeuvent)

Et en cet avant-veille du nouvel an beaucoup de familles viennent ici y passer quelques nuits, outre une soirée organisée par les autorités c’est surtout donc pour assister au premier lever de soleil en Thaïlande de la nouvelle année.

02-Route vers  Wat Patihan-Ubon Ratchathani

03-Route vers  Wat Patihan-Ubon Ratchathani

04-Chemin vers  Wat Patihan-Ubon Ratchathani

06-Chemin vers  Wat Patihan-Ubon Ratchathani

Wat Tham Patithan, le temple perdue…

Le parc de Pha Taem est relativement étendu puisque qu’il couvre une surface de 350km² (même si en comparaison des quelques 102 parc nationaux du pays c’est plutôt petit). Curieux comme je suis, je ne suis pas allé direct à Pha Taem mais j’ai commencé à suivre des panneaux, les fameux panneaux bleus indiquant des lieux « d’intérêts ».

De cette manière j’ai atterri au milieu de la pampa à visiter le Wat Tham Patiham ou Patithan (voire Pa-Ti-Han selon la transcription, pas facile de s’y retrouver des fois…) un temple perdu et sa grotte.

Dans le genre exclusivité sur la Thaïlande et l’Asie voilà qui est fait, car je n’ai trouvé aucune info sur cet endroit en dehors de sites regroupant des lieux via cartes et coordonnées géographiques. La seule info que j’ai trouvé c’est quelqu‘un mentionnant cette grotte comme étant ni plus ni moins la plus longue de Thaïlande pour une grotte formée dans du grès (en Anglais, voir ici).

L’endroit que je cherchais demandait à faire une longue balade à pied (a priori possible en 4×4) entre 10 et 17km, du coup on s’est dit autant aller jeter un œil à ce temple dont on voyait le chemin indiqué sur notre gauche, non goudronné mais juste du béton « posé » sur la roche sur la largeur d’une voiture…
C’est le genre de visite unique mais pas facile d’accès, si j’ai emprunté le chemin assez roots avec ma bagnole de ville, s’en est pas moins indispensable d’avoir son propre véhicule pour visiter pareil endroit.

Si la partie que j’ai visitée, composée de 2 chambres, faisait respectivement 30m et 100m de longueur environ, le réseau se prolonge via un interstice sur quelques 470 m de longueur pour une hauteur au plafond variant entre 2 et 8 m et environ 15 m de large.

Cette grotte est aménagée avec des bouddhas notamment un grand allongé. Je ne restais pas très longtemps car la grotte est aussi un refuge à chauve-souris et l’odeur ainsi que cette forte humidité n’est pas des plus agréables. Je remontais l’escalier bordé par 2 nagas afin de rejoindre Jitima sur le parking.

Oui, car comme tout temple et lieu sacré en Thaïlande, une tenue appropriée est nécessaire, là en l’occurrence Jitima avait un short (certes au-dessous des genoux) et n’a donc pu aller plus loin…

Des cascades et des formations géologiques

Pour ma part je jetterai également un œil au bâtiment principal du temple avec sa pagode, ses statues dont 3 bouddhas qui dépassent de la végétation clairsemé du coin avant de revenir sur la bifurcation sur la petite route par lequel nous étions arrivé, afin d’aller à notre objectif initial, la Nam Tok Song Chan, une cascade dont sa particularité est que l’eau coule à travers un trou (Nam Tok, en Thaï, qui veut dire « eau qui tombe », le nom complet signifie « cascade du clair de lune »).

Techniquement cette cascade fait partie du parc national de Pha Taem mais isolée au nord de celui-ci, on avait donc eu à payer l’entrée. Mais le ticket est valable pour tout le parc toute la journée, ce qui fait que lorsqu’on atteignait le pied de la falaise principale de Pha Taem afin de visiter Sao Chaling (les rochers « champignons ») ainsi que les peintures au pied de celle-ci, nous avions juste à remontrer nos tickets sans avoir évidemment à repayer (j’aurais droit à la meilleure ristourne de tout le séjour, seulement 100 Bahts au lieu de 250 Bahts, merci le permis Thai !).

32-buffle sur la route pres Wat Patihan Ubon Ratchathani

38-Song Chan waterfall-Pha Taem National Park-Ubon Ratchathani

46-route vers Pha Taem National Park Ubon Ratchathani

Après s’être arrêté voir les fameux rocheux perchés (Jitima me dira que certains demandaient « qui les a posés là »….) de Sao Chaling, curiosité géologique par excellence où comment la nature est originalement sculptée avec le temps, nous continuions notre remontée vers le sommet du plateau. Plateau qui offre une superbe vue sur le Mékong en contrebas.

En cette avant-veille du nouvel an il y a avait beaucoup de monde (voir ce reportage du lendemain). Après nous être garés sur le parking naturel (juste la roche au sommet du plateau, pas de goudron, de béton, rien) nous descendions assez vite les escaliers menant au pied de la falaise quelques 180m plus bas.

Il était déjà 16h30 donc il ne restait qu’un peu plus d’1 heure de jour pour aller admirer les peintures, en tout plus de 300, censé représenter des scènes de vie, des animaux mais aussi quelques formes abstraites.

Sao Chaliang est ces formations de pierres en "champignons".

Sao Chaliang est ces formations de pierres en « champignons ».

64-fente-Sao Chaliang-Pha Taem National Park Ubon Ratchathani

Parking naturel.

Parking naturel.

Photo souvenir pour ce groupe de jeunes Thais.

Photo souvenir pour ce groupe de jeunes Thais.

Un massage ça vous tente ?

Un massage ça vous tente ?

Premier levé de soleil du pays.

Premier levé de soleil du pays.

Beaucoup de monde en cette fin d'année.

Beaucoup de monde en cette fin d’année.

Peintures préhistoriques (néolithique)

Ces peintures sont datées d’il y a 3000-4000 ans. Ce qui frappe ce sont ces figures « humaines » selon la version officielle mais qui dans mon imaginaire me font surtout penser à des extraterrestres (des humains à tête triangulaire ??) et ce qui est censé être des « poissons » au-dessus de leurs tête et bien… je ne vous fais pas un dessin mais c’est effectivement une théorie souvent entendue dans le coin, en tout cas c’est une curiosité qui vaut clairement le coup d’œil.
On essayera d’en voir un maximum. Normalement on peut faire une boucle, descendant d’un côté puis longeant la falaise et remontant plus loin, une petite balade de 3km. Manquant de temps on rebroussera chemin après la 3 e série de peintures et on reviendra juste pour assister au coucher du soleil.

A 18h l’hymne nationale retenti, tout le monde s’arrête. Il est temps pour nous de mettre les voiles car il nous fallait retourner à Khong Chiam (à environ 20km de là)

Nous cherchions de nouveau un restaurant sympa au bord du Mékong. On en trouvera un plutôt bien qui fait aussi parti d’un hôtel bien plus modeste que celui de la veille, le Pha Taem Riverside. Voilà qui clôtura ce séjour en Issan, enfin presque, reste le chemin du retour le lendemain 31 Décembre.

103-Diner pres Khong Chiam Mekong Ubon Ratchathani
104-Diner Phataem riverside pres Khong Chiam Mekong Ubon Ratchathani

Connaissiez-vous les peintures de Pha Taem ? Qu’en pensez-vous ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Ubon Ratchathani : Pha Taem National Park

by Romain time to read: 5 min
0