Songkhla et l’île de Koh Yo

Songkhla et l’île de Koh Yo

Songkhla est une ville du sud de la Thailande (75 000 habitants), situé à 170km au sud de Nakhon Si Thammarat (ville que je connais bien !) et à seulement 80 km de la frontière avec la Malaisie. Songkhla et Koh Yo ne sont qu’à 25 km de Hat Yai, un lieu de passage pour beaucoup de touristes se rendant en Malaisie après avoir visité le sud de la Thailande (ou inversement), et pourtant, peu s’y arrêtent, faute de savoir.

Maintenant que les « présentations » sont faites, qu’y a-t-il donc à voir à Songkhla ? La ville elle même est un important port situé sur la côte est de la péninsule malaise et une cité balnéaire assez prisée par les familles malaisiennes qui viennent ici en vacances, mais son principal attrait pour moi c’est son lac et notamment l’île de Koh Yo.

Koh Yo : l’île aux élevages de poissons

C’est par le pont en béton le plus long de Thailande, le Tinsulanond Bridge, que l’on débarquait sur Koh Yo, aussi orthographié Koh Yor. C’était la raison première de ma venue dans cette région. Koh Yo est une île sur le lac de Songkhla qui se jette sur la mer (qui est juste à côté…).

pont koh yo songkhla

Sa spécificité est d’avoir cette multitude de carré d’élevage de poissons réparties près de maisons sur pilotis. Ce n’est pourtant pas la seule spécificité de l’île, aussi connue pour sa production de fruits (surtout une variété de jaquier, le jampada) et pour ses tissus tissés à la main.

koh yo songkhla

C’est en voyant une photo assez impressionnante d’une vue sur l’ensemble de ces maisons et bambous formant les carrés pour l’élevage sur le lac que je voulais voir Koh Yo et donc me rendre à ce fameux point de vue… J’aurais beau faire le tour de l’île, impossible de trouver une route montant vers une quelconque vue… sauf au niveau du musée mais l’accès (même au parking !) est payant, du coup ça m’a d’autan refroidi que j’avais pour le coût visité l’essentiel de Koh Yo en cherchant ce fameux accès en hauteur…

restaurant koh yo songkhla

Restaurant sur pilotis à Koh Yo.

Avant de tourner en boucle on s’arrêtait manger à un restaurant sur pilotis du coin. Avant de repartir de plus belle et chercher en vain…

Bon mais parce que ça m’a pris le chou sur le moment et comme là j’écris l’article plus à froid je pense avoir trouvé la fameuse route que j’indique sur la carte en fin d’article (si jamais vous vous perdez dans le coin !), et là je me dis que j’aurais juste du zoomer un peu plus sur mon GPS quand j’y étais … VDM

De ce tour de l’île, je retiens 2 temples.

Wat Phranon Laem Pho

Ou comment tomber sur un bouddha allongé qui brille au soleil toute la journée. Et pas un petit en plus ! Celui du Wat Phranon Laem Pho doit faire plus de 20m de long pour 5m (impossible de trouver l’info donc ce n’est qu’une estimation, trouvé sur un site où des curieux se sont retrouvés là comme moi).

bouddha wat phranon laem pho koh yo

Bouddha couché du Wat Phranon Laem Pho.

Je fus surtout surpris non pas par sa taille, mais bien par le fait qu’il se fait dorloter la pilule sans protection, normalement un bouddha digne de ce nom possède un toit… La chaleur écrasante ce jour-là ne nous empêcha pas de faire le tour du propriétaire. Le temps de croiser quelques moines, des chiens et des gens de passages (Thais) venant faire une prière.

wat phranon laem koh yo

En plus du bouddha allongé, vous y trouverez un bouddha debout et un autre assit, certes tous 2 de taille bien plus modeste.

Wat Thai Yo

Oui bon, je sais que plus d’un va sourire en lisant ce nom (Taïaut !) mais ce là qu’on atterrissait après l’autre temple. Un petit temple avec des bâtiments qui n’ont pas l’air tout jeune. En parlant de jeune, on tapera la discussion avec quelques gamins du coin pour qui on était (enfin surtout moi) l’attraction du jour.

wat thai yo songkhla

Passé quelques mots, ils nous lâcheront plus la grappe et nous emmèneront voir le vieux chedi en haut de la colline, j’espérais d’ailleurs y avoir un point de vue, malheureusement bouché par les arbres…

Toujours avec les gamins, on se rend au quai voisin pour y admirer la vue sur l’île et sa colline centrale, dans le coin, pas de plages à l’horizon, mais juste de la mangrove, dommage.

quai koh yo songkhla

koh yo songkhla

Songhkla City

Pour notre part, on se contentera de la plage principale de Songkhla, la nommée Samila. Décevante car on est loin des clichés de la belle plage de sable blanc délaissée par les touristes. Délaissée, ça oui on peut le dire, mais du coup c’est un peu sale…

Des sculptures et une sirène

Aux abords de la plage, sous les pins, vous y verrez une grosse sculpture d’un chat et d’un rat, un don fait à la ville par un artiste local si je me souviens de ce que la plaque expliquait.

sculpture chat et rat songkhla

Mais la star du coin, c’est cette statue dorée d’une sirène ; qui n’est pas sans rappeler celle de Copenhague, également sur son rocher. Cette popularité l’a propulsé en symbole de la ville de Songkhla.

sirène plage samila songkhla

À un point qu’on a bien du attendre 1/2h avant d’avoir un créneau pour faire notre série de photo ! En attendant, je photographiais les environs et observais les gens se prélassant dans le coin.

La plage de Samila

La plage est bordée par des pins qui font de l’ombre aux vendeurs de souvenirs et touristes/locaux pique-niquant ici, on peut faire du cheval sur la plage (enfin, « faire du cheval » est un bien grand mot), d’autres se contentent de se regrouper en bande et regarder l’horizon, flâner. En revanche peu de monde dans l’eau, bon faut dire que y’a le port qui est pas loin, donc niveau baignade on évitera

Pour compléter la visite

Parmi les autres choses que j’aurais aimé voir par curiosité si je m’étais un peu mieux renseigné avant, et on reste dans le domaine « sculpture, le Grand Naga. Il se trouve sous la forme d’une tête et fait office de fontaine au nord de l’estuaire. Sa particularité est qu’il est en réalité composées de 3 parties pour montrer sa grandeur, la seconde est près de la colline de Tang Kuan, la dernière et à 3 km au sud de la tête !

Et en parlant de colline, voilà un autre point d’intérêt où j’aurais aimé jeter un œil, la colline de Tang Kuan et sa pagode. Atteignable via un funiculaire, tarif 30 Bahts, sinon gratuit via les 305 marches, vous aurez alors une vue sur la ville et le lac de Songkhla.

Dernier point, il y a les restes d’une petite forteresse (Laem Sai) juste derrière le poste de police provincial (aucun rapport à la base). Je pourrais en citer d’autres comme le musée national ou le zoo de Songkhla mais comme ce sont des endroits qui à mes yeux ont un moindre intérêt (chacun ses goûts…), je vous laisse dénicher les autres par vous même 😉

Pour vous aider, j’ai pris une partie des renseignements pour cet article sur l’ami wikitravel.

Comment se rendre à Songkhla ?

  • Depuis Bangkok : La distance est d’environ 984 km et prend normalement 12,5 heures. Vous pouvez emprunter un bus VIP de 24 places (coût 1 125 Bahts), ), généralement recommandé vu la distance à parcourir. Départ de Bangkok à 18h00. Au retour, le départ se fait à 16h45. Sinon il y a des bus plus « locaux » de 47 sièges (coût 563 Bahts). Départ de Bangkok à 08h00, 14h30 et 19h00. Depuis Songkhla vers Bangkok, départ à 07h30, 11h30 et 14h00.
  • Depuis Chumphon : Il a y des bus partant régulièrement, coût 290 Bahts.
  • Depuis Surat Thani : Là d’où la plupart d’entre vous devrait s’y rendre, il y a des bus partant chaque jour à intervalle régulier, coût 125 ?.
  • Depuis Nakhon Si Thammarat : même chose que Surat Thani, départ régulier et 125 Bahts le trajet.
  • Depuis Hat Yai : Comme c’est à côté il y a l’embarra du choix, bus, mini van, tuk tuk ou songtaew, coût moyen du trajet 20 Bahts

Une fois sur place ou même depuis Hat Yai, il est plus facile (et même plus économique) de louer une voiture pour se déplacer et visiter les environs de Songkhla.

Comme évoqué plus tôt voilà la carte et parce que je suis un gars sympa je vous ai mis tous les points d’intérêts, vue/pas vue etc.

Avec tout ça est-ce que vous penser aller faire un tour du côté de Songkhla ? Souhaitez vous voir lus d’articles sur cette partie de la Thailande ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

8 Avis

  1. Mélanie ll y a 2 années

    Je suis ravie d’avoir découvert votre blog . Je note cette idée de voyage . Cet endroit semble encore authentique , c’est ce que l’on ressent à travers vos photos .

    • Auteur
      Romain ll y a 2 années

      Merci ! C’est on ne peut plus authentique, et j’ai plein d’autres endroits comme ça en tête à visiter et partager !

  2. Sylvain ll y a 2 années

    Salut, dis moi j’envisage de partir aussi en expat’ pour la Thailande comme prof de français. Quelles sont tes conseils et ton ressenti à ce propos? Merci

    • Auteur
      Romain ll y a 2 années

      Mon ressenti est que cela devient de plus en plus difficile mais concrètement, tu as une formation, un diplôme officiel pour exercer ? Si c’est le cas, tu peux toujours essayer, voir avec l’alliance française par exemple, par contre si tu n’as rien; je pense que c’est pas la meilleure solution…

  3. Laurent ll y a 2 années

    <<<bon site , perso j'habite sur <ko <<yo et honnêtement il faut que cela reste comme c'est.
    Ici nous ne sommes pas a Phuket , j'ai tous mes amis Thai, et le Fraeng est toujours accepté car pas de touristes de bases sans aucunes cultures ne viennent ici et c'est très bien comme cela.
    Il ne faut pas demander a avoir des superbes plages propres, les Thai n'y vont pas, si je suis ici après avoir voyagé dans pas mal d'endroits, c'est pour la beauté du site et son authenticités que l'on retrouve difficilement ailleurs.

    • Auteur
      Romain ll y a 2 années

      Merci Laurent pour ce témoignage, c’est plutôt rare de voir des expats dans ce coin ! (les autres « isolés » ayant tendance à être en Issan…)

  4. Evelyne ll y a 2 années

    Magnifique reportage sur cette magnifique région.
    Je voulais y aller cet été… tu me donnes une raison de plus d’aller trainer là-bas !
    Merci beaucoup.

    • Auteur
      Romain ll y a 2 années

      Merci ! Cela veut dire que j’ai rempli mon objectif 😉

Laisser un commentaire

Songkhla et l’île de Koh Yo

by Romain time to read: 6 min
8