Sur les rives du Mékong, la paisible Mukdahan

Sur les rives du Mékong, la paisible Mukdahan
rives du mekong mukdahan

C’est un lieu qu’on pourrait qualifier de « hors des sentiers battus » que je vous propose de découvrir aujourd’hui. Après avoir été de nouveau de passage vers Savannakhet l’endormie (dont vous pouvez retrouver l’article sur la province ici et sur la ville ici, que je pense mettre à jour d’ailleurs), je me suis dit que cette fois-ci, j’allais m’arrêter faire un tour à Mukdahan avant de rentrer à Bangkok.

A l’origine, je prévoyais de visiter plutôt le Laos, en me rendant vers Paksé puis le plateau des Boloven et jusqu’aux 4000 îles, mais j’ai dû renoncer, faute de budget. Alors je me suis dit, pourquoi pas Mukdahan après tout.

Une journée (ou presque) à Mukdahan

Une journée, c’est court… très court… mais c’est tout ce dont je disposais pour partir à la découverte de ce petit bout d’Issan, qui borde le géant fleuve Mékong, avec son voisin d’en face, Savannakhet, au Laos.

Mukdahan issan Thailande

Mukdahan issan Thailande

Louer une moto à Mukdahan

Fidèle à mon style, il me fallait absolument une moto pour pouvoir parcourir les alentours. Et là, les choses se compliquent… En effet, Mukdahan étant avant tout un lieu de passage ; puisque ville frontalière, il n’y a pas vraiment de structures habituelles pour les touristes, donc pas de loueurs de motos…

Du moins, ça c’est la théorie ! Concrètement, en faisant mes recherches, j’avais cru comprendre qu’il était possible de louer auprès d’un concessionnaire Honda, vendant à la base des motos, mais en proposant à la location quand l’occasion se présente.

Mukdahan issan Thailande

Une rue de Mukdahan, avec les tuk tuk typiques de cette région.

Une fois arrivé à la station de bus de Mukdhadan, après être revenu en Thailande via le pont de l’amitié, je lance au chauffeur de tuk tuk se présentant spontanément, que je cherche une moto à louer pour le lendemain. Je ne suis évidemment pas surpris quand il me dit qu’il n’y en a pas.

Sachant aussi que pour lui, c’est un manque à gagner potentiel… et je doute un peu de sa totale sincérité. J’essaye quand même de lui fait part de ma « trouvaille » mais celui insiste dans son « non, il n’y a pas de motos a louer à Mukdahan… »

Oui, mais il y a comme un hic…

Comme j’allais pas non plus poireauter là, je lui demandais alors de m’emmener à mon hôtel, en espérant avoir plus de chance en demandant la réception là-bas.

Au passage, je signale que j’ai dormi au Bird Day Boutique Hotel, un peu à l’écart du centre mais juste à côté d’un supermarché Big C et de quelques restos de rue. Excellent rapport qualité/prix (650 Bahts) et super petit dej.

Hotel Mukdahan issan Thailande

Façade du Bird Day Boutique Hotel.

Hotel Mukdahan issan Thailande

Chambre du Bird Day Boutique Hotel.

Et là, Bingo ! A peine j’ai fait mon check-in et posé la question qu’on me répond oui, il y a des motos à louer. Et la réceptionniste me tendais un bout de papier avec un numéro de téléphone.

Oui, mais il y a un hic… parce que le numéro qu’on m’a donné, jusqu’à preuve du contraire, je ne crois pas qu’ils parlent l’anglais… donc pour arriver a vous faire comprendre je ne garantis rien… Dans mon cas, je parle suffisamment Thai pour dealer avec ça.

Peut être possible de voir ça avec la réception mais là aussi, un bon anglais n’est pas garanti…

Mukdahan issan Thailande

Devant une grande place vide.

Bref. J’ai essayé d’appeler le soir même pour avoir la moto demain matin, mais, of course, la boutique était déjà fermée puisqu’il était genre 18h. Pas grave, je me dis que j’appellerais le lendemain matin.

Ce que je fis en effet, mais qu’après avoir pris mon petit déjeuné, et j’ai finalement un peu traîné dans ma chambre avant de faire le check-out et appelé seulement après…

Belle erreur de ma part ! Si j’arrive à les joindre direct, il y a eu un quiproquo provenant de la première personne que j’ai eu au téléphone (ayant dealé après avec quelqu’un d’autre). J’attendais gentiment que la moto arrive alors que j’avais dis où je séjournais, mais j’ai laissé passer trop de temps avant de me décider a rappeler. J’ai alors entendu mon nouvel interlocuteur gueuler en arrière plan car j’attendais toujours ma moto…

Mukdahan issan Thailande

Une rue de Mukdahan, faut bien illustrer un peu.

Quand celle-ci arriva enfin, il était déjà 14h ! Dans l’absolu, j’avais encore de la marge; mon bus pour Bangkok partant à 20h00 et la nuit tombant vers 18h30.

Mais je tombe un peu des nus lorsque les gars venant me filer la moto m’expliquent que la boutique ferme dès 16h30 ! Je négocie quand même au passage de rendre la moto à la station de bus directement, vu que je n’ai pas besoin de revenir à l’hôtel (étant sur une courte excursion, je n’ai qu’un petit sac à dos que je peux me trimballer).

Mukdahan issan Thailande

J’ai donc à peine plus de 2 heures devant moi pour visiter Mukdahan et ces environs !

Tant pis, dans l’absolu, c’est de ma faute, j’ai mal géré mon timing, alors comme disait un certain Barney :

« Challenge Accepted ! »

C’est donc un peu en stress quand même que j’enfourche ma moto du jour, louée pour 200 bahts.

Première étape, me rendre vers le centre ville, à environ 4 km de mon hôtel.

Bon, si vous avez tout lu ce long paragraphe, vous êtes des champions !

Mukdahan City, quoi voir ?

Je commençais cette visite express en stoppant sur le bord du Mékong, appréciant alors la vue sur le même endroit auquel je faisais face la veille. De la, on aperçoit à la fois le pont de l’amitié traverse la veille, et la ville de Mukdahan, dont on aperçoit son iconique tour.

Mekong Mukdahan issan Thailande

He ho Laos !

Mekong Mukdahan issan Thailande

Pont amitie Mukdahan issan Thailande

On aperçoit le pont de l’amitié au loin.

L’air de rien, la ville accueille près de 200 000 habitants. Il y règne une ambiance plutôt paisible. Il y a une importante communauté vietnamienne, tout comme plusieurs autres villes situés le long du Mekong (j’en parlais lors de ma visite de Nakhon Phanom, situé plus haut).

Eglise Mukdahan issan Thailande

L’église de Mukdahan.

Wat Si Mongkhon Tai

Si vous ne devez visiter qu’un seul temple à Mukdahan, c’est celui-ci. Situé juste en face du Mékong et à côté du bâtiment de l’immigration (qui était le principal avant la construction du second pont de l’amitié Thai-Lao en 2006, la jonction avec le Laos se faisant autrefois uniquement par ferry).

Il s’agit d’un temple élevé au rang de temple royal.

Wat Si Mongkhon Tai Mukdahan issan Thailande 10

La statue de Bouddha à l’intérieur, haute et large de 2 m, serait antérieur à la création du temple. Elle aurait été trouvée lors des travaux de la fondation de la ville en 1770.

La porte nord incrusté de céramique a été construite comme un geste d’amitié de l’importante communauté vietnamienne de la ville en 1954.

Non, ce n'est pas la façade décrite ci-dessus, je ne l'ai pas prise en photo...

Non, ce n’est pas la façade décrite ci-dessus, je ne l’ai pas prise en photo…

Les berges du Mékong

En face du temple se trouve une grande place qui borde le fleuve. Il y avait la un petit marché aux amulettes. Ma présence amusait les locaux. Quand ils ont vu que je parlais Thai, ils étaient curieux sur ce que je faisais là.

On était d’accord pour constater qu’ici, 90% des étrangers ne font que transiter et ne connaissent de la ville que la station de bus (c’était aussi mon cas avant…).

Je leur expliquais dans mon cas que je souhaitais faire découvrir la ville aux lecteurs de mon blog, ils ne pouvaient qu’apprécier ma démarche 😉

Mukdahan issan Thailande

La place devant le temple.

Mukdahan issan Thailande

A côté de l’immigration.

Indonchina Market

En bon français, le marché de l’Indochine est une création plutôt récente d’un entrepreneur Singapourien…. Plusieurs boutiques vendant littéralement de tout et de rien s’alignent là le long de la rive du Mékong.

Je ne me suis pas vraiment attardé là mais il y a de quoi flâner un peu si vous avez le temps.

Indochina market Mukdahan issan Thailande

Indochina market Mukdahan issan Thailande

Si vous aimez les marchés, il y a aussi le marché couvert de Mukdahan, situé non loin du parc municipal (voir emplacement sur Google Maps)

marche Mukdahan issan Thailande

marche Mukdahan issan Thailande

Que serait la Thailande sans ses sourires !

Parc municipal de Mukdahan

Mon prochain arrêt consistait à passer au parc municipal. Le parc est situé en plein cœur de la ville, en face du stade.

A l’ombre, j’y croisais un groupe de jeune, pratiquant des gestes de dance traditionnelle, en repet à priori. Ceux-ci étaient bien évidemment étonné de me voir dans le coin et posèrent tout sourire, ensemble, pour la photo avant que je reparte.

Il y a un plan d’eau, le long duquel il doit être sympa d’y faire son footing (mais pas avec cette chaleur là. Il y aussi un espace jeux pour les enfants.

Parc municipal Mukdahan issan Thailande

parc Mukdahan issan Thailande

parc Mukdahan issan Thailande

L’observatoire de Mukdahan

La tour de Mukdahan est un monument que je n’aurais pas le temps de visiter. Si cela vous intéresse, celle-ci contient un musée sur l’art et la culture locale, incluant notamment un descriptif des différentes ethnies composant la région.

Construite en 1996 en l’honneur du 50e anniversaire de l’accession au trône du roi, avec ses 65 m de hauteur, elle a avant tout pour fonction d’admirer la vue alentour sur 360° depuis son observatoire du 6e étage. Au 7e, c’est l’espace réservé aux statues de Bouddha.

Tour Mukdahan issan Thailande

La tour de Mukdahan.

Après ça, il me fallait speeder jusqu’au parc national, à une quinzaine de kilomètres de là. La route est en bon état et va tout droite. Je croise au loin sur une colline une construction, un bouddha en position assise qui va dominer le coin.

construction bouddha Mukdahan issan Thailande

Sur la route menant au parc national, un grand bouddha assis en construction, prochaine attraction !

Mukdahan issan Thailande

Sur la route menant au parc national de Mukdahan.

Phu Pha Thoep National Park

Aussi connu sous le simple nom de parc national de Mukdahan, il est surtout visité pour voir ces formations rocheuses, qui me font penser à celles de Sao Chaliang, croisées au parc national de Pha Taem.

campagne Mukdahan issan Thailande

campagne Mukdahan issan Thailande

entree Phu Pha Thoep National Park Mukdahan issan Thailande

L’entrée vers le parc national depuis la route principale.

Je n’avais à peine qu’une dizaine de minutes pour jeter un oeil avant de devoir repartir, car je voulais passer vers une dernière destination avant de revenir.

Mais du peu que j’ai vu, c’est intéressant. Il y a normalement en marchant plus loin des petites grottes abritant des statuettes de Bouddha. Ces grottes possèdent aussi des peintures murales vieilles de 3000 à 5000 ans.

Le parc se trouve à un peu moins de 20 km du centre de Mukdahan.

Attention : Qui dit parc national, dit entrée payante = 200 bahts par adulte. Dans mon cas, j’ai réussi à négocier d’y entrer gratos, vu que j’allais vraiment y passer en coup de vent.

Phu Pha Thoep National Park Mukdahan issan Thailande

Phu Pha Thoep National Park Mukdahan issan Thailande

Phu Pha Thoep National Park Mukdahan issan Thailande

Sing Reservoir

Ce petit lac artificiel était ma dernière étape du jour. Le niveau du lac était bas et je pouvais apercevoir les troncs d’arbres, donc la petite foret bordant le lac devait recouvrir autrefois cette partie.

C’est un endroit charmant, j’ai pu y voir quelques pêcheurs a l’oeuvre et des familles en train de pique-niquer.

Sing reservoir Mukdahan issan Thailande

Le panneau depuis la route principale, indiquant le réservoir.

campagne Mukdahan issan Thailande

Sing reservoir Mukdahan issan Thailande

Sing reservoir Mukdahan issan Thailande

Sing reservoir Mukdahan issan Thailande

Je me serais bien posé un peu là si j’avais eu le temps. Malheureusement j’étais déjà en retard.

Alors que je repartais tout juste de là, les gens de la boutique m’avais déjà appelé une fois et venaient de me rappeler pour me demander où j’étais…

J’ai donc foncé pour revenir jusqu’à la station de bus. Normalement j’aurais du rendre la moto avec le plein mais n’ayant pas eu le temps… Ils m’ont fait une fleur et m’ont pas demandé de payer malgré que je tendais un billet pour se faire (j’ai utilisé la moitie à peu près)

Bus terminal Mukdahan issan Thailande

Fin de la visite express.

J’attendais le reste de l’après midi dans un café de la station, puis sur les bancs une fois celui ci ferme. J’étais le seul étranger de tout le terminal.

Carte de Mukdahan et environs

Ça risque de devenir une habitude, je concocte pour vous une petite carte incluant tous les lieux cités dans l’article afin de mieux vous repérer !

Se rendre à Mukdahan et environs

Tout est centralisé vers le terminal de bus. Que ce soit les tuk tuk, songtaew ou moto taxis et bien sûr, les bus pour les liaisons à travers le pays, et également la liaison vers Savannakhet au Laos.

  • Trajet Bangkok – Mukdahan = compter 790 bahts pour un bus VIP 32 places avec la compagnie Transport Co. Ltd, mais à partir de 508 bahts avec la compagnie Sahaphan Roi Et, classé comme bus « First Class ». Pour avoir pris une compagnie à l’aller et l’autre au retour, j’ai préféré le service de la première (Transport), qui a très bonne réputation (suivi GPS et limitation de vitesse forcée). Mais si votre budget est plus serré, l’autre fera bien l’affaire.
  • Trajet Mukdahan – Savannakhet = 55 bahts, attention, car après le passage de l’immigration Laotienne, celui ci n’attend pas forcement tous les passagers (surtout les étrangers…), laissant alors soit le choix d’attendre le prochain (il y a un toutes les heures), soit de prendre un tuk tuk qui demandera à la base 200 bahts pour vous emmener au bout ! (négocié à 100 bahts pour ma part)

L’aéroport le plus proche est celui de Nakhon Phanom, l’autre option étant de se rendre à Ubon Ratchathani.

Alors, convaincu de vous arrêter au passage à Mukdahan ? Envie de découvrir d’autres endroits comme celui-ci, hors des sentiers battus ? Faites le moi savoir !

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

Sur les rives du Mékong, la paisible Mukdahan

by Romain time to read: 10 min
0