Mes premières impressions sur Luang Prabang

Mes premières impressions sur Luang Prabang
luang prabang - laos

S’il y a bien une destination connue au Laos, c’est bien Luang Prabang, petite cité du nord du Laos. Ayant acquis le statut de capitale à plusieurs reprises (lors du Royaume de Lan Xang, puis après son éclatement, pendant le royaume de Luang Prabang, jusqu’en 1893 et l’acceptation du protectorat français), Luang Prabang est devenue au fil des siècles une ville importante.

Mais ce qui en reste aujourd’hui, outre ses nombreux temples qui subsistent, c’est la transformation subie pendant l’époque de l’Indochine française. La ville étant alors réorganisé et se dotant d’infrastructures et bâtiments d’architecture coloniale.

Et on peut dire que j’étais charmé dès mes premiers pas dans la ville, alors qu’on terminait une croisière de 2 jours sur le Mékong (dont je ne manquerai pas de vous conter ça une autre fois).

luang prabang - laos

luang prabang - laos

Luang Prabang, une impression de quiétude

Dès les premières minutes, j’y appréciais son atmosphère. Cette rue bordant le Mékong, avec son alignement de maisons au style colonial, mélange de bois et de briques, donne un charme intemporel incontestable.

On posait nos valises au View Khem Khong, dont je reprochais la chambre exiguë et sans frigo, mais qui, en dehors de ça, est idéalement situé sur la rue au bord du Mékong, non loin des principaux lieux de visites.

La plupart des chambres sont dans une bâtisse adjacente à la maison bordant la rue, par laquelle on rentre (et où se trouve la réception).

hotel luang prabang - laos

Façade du View Khem Guesthouse.

hotel luang prabang - laos

Ma petite chambre.

Clairement, Luang Prabang est l’une des destinations incontournables du Laos, on y croise donc quand même pas mal de touristes. Mais ça cette impression de quiétude reste supérieure et l’on ne sent pas particulièrement oppressé par la « foule ».

marché luang prabang - laos

Marché de Luang Prabang.

Alors que le marché devant le Palais Royal prenait place, nous montions vers le Wat Chom Si, un petit temple posé sur une colline qui domine toute la ville.

Notez qu’il faut payer 20,000 Kip arrivé à mi-chemin, afin d’accéder au sommet.

En arrivant suffisamment tôt, cela permet d’apprécier assez tranquillement les lieux, on ne peux pas en dire autant quand l’heure du coucher de soleil approchait. Tout le monde s’entassait pour venir admirer le spectacle. Un peu « too much » à mon goût et il était temps de redescendre.

vue luang prabang - laos

La vue depuis le Wat Si Chom.

Le soir venu, on profitait des berges le long du Mékong pour manger dans l’un des restaurants bordant la rivière, non loin de notre hôtel. C’est une option agréable pour se restaurer et profiter des lieux même si vous trouverez de nombreux petits restaurants un peu partout dans la ville, dont beaucoup sont concentrés dans la rue passant devant le Palais-Royal.

Des temples et des moines

Le lendemain matin, nous n’avions pas le courage de nous lever tôt afin de voir les moines recevoir les aumônes devant l’un des nombreux temples. Ce n’est que partie remise pour ma part car je sais bien que j’y reviendrais.

C’est aussi pour ça que j’intitule cet article « mes premières impressions », car n’ayant loupé certains trucs, notamment les fameuses chutes d’eau de Kuang Si, souvent comparé aux chutes d’Erawan à Kanchanaburi, en Thailande.

Quand bien même, cela n’empêcha pas d’aller voir quelques uns de ces temples, à l’architecture si particulière à cette partie de l’Asie. Je remarquais que la plupart des moines qu’on croisait avaient l’air plutôt jeunes.

Les rues de Luang Prabang

En plus du Mékong, la ville est traversée par une rivière, la Nam Khan. C’est le long de cette dernière qu’on poursuivait notre balade à travers les rues de Luang Prabang.

On peut autant y croiser une vieille Citroën (en excellent état !) qu’un tuk tuk électrique dernier cri. C’est ça la « magie » Luang Prabang. Et comme un peu partout au Laos, ce n’est jamais vraiment la cohue sur les routes. Cela donne un peu une impression que la ville « appartient » aux piétons.

Je pourrais y flâner longtemps à prendre des photos des différentes maisons, des scènes de vie, de ses ruelles. Mais étant limité dans le temps, je préférais en garder pour une prochaine fois.

Après un tour au Palais-Royal qui allait fermer (et je n’ai donc pas été à l’intérieur), je partais faire un massage, avant la longue nuit en bus qui allait nous ramener vers la frontière d’où nous étions partis, Huay Xai (Chiang Khong côté Thailande)

Façades de maisons à Luang Prabang :

Les rues :

Le Palais Royal :

Sachant que j’y reviendrais donc probablement, si vous avez des suggestions de choses à faire/voir dans les environs, je suis tout ouïe ! Si vous ne connaissez pas, je vous invite à y faire un tour !

Alors, Luang Prabang, ça vous tente ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

5 Avis

  1. Florian ll y a 3 mois

    C’est superbe, les photos sont géniales ! J’aimerais beaucoup découvrir Luang Prabang, merci pour ton article 🙂

    • Auteur
      Romain ll y a 3 mois

      Merci à toi pour ton commentaire ! Je te souhaite de venir faire un tour à Luang Prabang et cette partie du Laos !

    • Auteur
      Romain ll y a 3 mois

      Merci ! Je te souhaite de découvrir cette région du Laos !

  2. Super cette article, c’est sympa au plaisir de te relire. j’aime beaucoup les photos; bonne continuation.
    Cédric D.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

Mes premières impressions sur Luang Prabang

by Romain time to read: 4 min
5