Les plantations de thés de Thai Nguyen

Les plantations de thés de Thai Nguyen
ceuilleuses plantations thé Thai Nguyen

La dernière étape de ce séjour au nord du Vietnam, désireux de voir quelque chose de différent (référence au passage vers le lac Babe normalement de mise), on y faisait notre halte pour une nuit avant de revenir vers Hanoi et conclure ce séjour.

Le jour où j’ai failli manger du chien

Après avoir déniché un hôtel (voir plus bas dans l’article), on partait découvrir cette région avec le peu de temps qu’il nous restait en cette journée. Sachant que le temps n’était pas vraiment de notre côté. Et quand je dis « temps », c’est dans les 2 sens. À la fois, on manquait un peu de temps, partant de Bac Son en début d’après-midi, et malgré les seulement 80 bornes à parcourir pour rejoindre notre étape du jour, mais aussi le temps, la météo.

80 km dont la seule anecdote notable est quand nous nous sommes arrêtés pour déjeuner. Trouvant un restaurant dans l’un des villages de passage, on se pose, seuls au milieu d’une salle vide, à part quelques locaux dans un coin.

restaurant entre Bac Son-Thai Nguyen

Devant le restaurant.

trajet Bac Son-Thai Nguyen

Les 2 comparses du restaurant à notre pause déjeuné.

Notre présence amusa 2 femmes (proprio, serveuse, cuisinière, un peu des 3, on ne sait pas trop). En commandant, je pointais de la viande, dans une vitrine. Alors que nous avions demandé ce que c’était, mais dont le nom en Viet ne retient nullement mon attention, donc en gros, je ne savais pas ce que je m’apprêtais à manger…

Avant que ma femme me lance soudainement un STOP suivi d’un « si tu manges ça, je te pardonnerais jamais ! » Du chien… C’était du chien… Amis des bêtes faites attention… Cela n’empêchera pas d’avoir eu un excellent accueil, mais on ne pourra pas en dire autant du repas qui n’avait rien, lui, de vraiment « accueillant » et décidément, nos palais sont déçus.

trajet Bac Son-Thai Nguyen

Sur la route avant Thai Nguyen.

Balade aux abords du lac de Nui Coc

Pour en revenir à nos moutons du jour, c’est en direction du lac de Nui Coc, situé à une quinzaine de kilomètres de la ville, que nous prenions la direction une fois installé. Et au bout d’une dizaine de kilomètres, on apercevait les premières plantations, avec en bonus, des cueilleuses encore à l’œuvre.

Le temps de s’arrêter, prendre quelques photos, et marcher là le long d’un chemin longeant à la fois des plantations de thés, mais aussi des petites rizières (ça fait une longue phrase…) on repartait et l’on atteignait le barrage principal, le lac étant artificiel.

plantations thé Thai Nguyen

plantations thé Thai Nguyen

Et je marche, seule.

plantations thé Thai Nguyen

plantations thé et rizières Thai Nguyen

plantations thé Thai Nguyen

plantations thé et rizières Thai Nguyen

plantations thé Thai Nguyen

Ici, des gens pêchent tranquillement, des jeunes admirent le coucher de soleil en dégustant l’apéro. Plus loin en continuant le long de la route, longeant en partie le lac, on croisait encore quelques buttes avec des plantations de thés, entourés elles-mêmes de rizières, des buffles passent par là, l’ambiance est assez apaisante, mais il nous fallait déjà revenir, car la nuit tombait déjà.

Le temps gris tristounet m’a fait du mal à apprécier ce paysage qui me semblait au final presque; trop « banal ».

À noter qu’en dehors du thé, la ville est connue aussi pour sa mine à ciel ouvert qui extrait du tungstène (à seulement 2 km du centre…). Si vous êtes dans la région, vous pouvez aussi passer et dormir dans la station de montagne et parc national de Tam Dao, apparemment populaire dans ce coin de Vietnam. C’était tout comme Dalat, au sud du pays, un lieu de villégiature crée par les Français du temps de l’Indochine, mais qui soufra de la guerre… (voir quelques infos et photos ici)

lac Thai Nguyen

paysage Thai Nguyen

Paysage de Thai Nguyen.

lac Thai Nguyen

lac Thai Nguyen

plantations thé Thai Nguyen

plantations thé et rizières Thai Nguyen

On y trouve des restes des bâtiments coloniaux, des possibilités de treks etc.

Le soir venu, on cherchait de quoi manger, pensant trouver un restaurant autour de notre hôtel. Dans son sous-sol, à la place du parking, c’est un véritable marché qu’on trouvait, avec cette particularité, les gens viennent y faire leurs courses directement en moto, s’arrêtent au passage sans en descendre, sorte de « drive » façon Viet.

Au bout du compte, on trouvait un restaurant à l’étage plus haut dans l’immeuble de notre hôtel. Pas terrible… Si vous trouvez mieux, n’hésitez pas à partager l’info ici !

marché hotel Thai Nguyen

marché hotel Thai Nguyen

Comment faire ses courses au Vietnam…

marché hotel Thai Nguyen

marché hotel Thai Nguyen

marché hotel Thai Nguyen

hotel Thai Nguyen

L’immeuble de notre hôtel.

restaurant Thai Nguyen - nord Vietnam

Au restaurant de l’immeuble de notre hôtel.

Où loger à Thai Nguyen

Nous avions opté après une petite recherche sur le net pour le Hoang Mam Hotel, qui offrait un bon rapport qualité prix, en l’occurrence, c’était 500 000 Dong la nuit (20€), ce fût notre hôtel le plus cher mais vu celui qu’on avait visité avant de venir à celui-ci, on ne regrette évidemment pas….

Car oui, en arrivant au niveau d’un rond-point, on apercevait une grande bâtisse qui était un hôtel. Déjà de l’extérieur ça faisait un peu austère, mais ça avait l’air correct, mais en demandant à voir la chambre, je me suis demandé… Y’a vraiment des gens qui dorment là ??

Attention, j’exagère un poil mes propos et si vous êtes vraiment limité en budget, j’imagine que ça reste tentant pour une nuit, sachant que le tarif était, je crois, de 350 000 Dong.

hotel Thai Nguyen

Pas top celui là…

Notre hôtel finalement choisi étant lui, à peine 800 m plus loin.

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

3 Avis

  1. Woaaa une chance que ta femme était là! Depuis que j’ai reçu de droles de trucs en Chine dans mon assiette, quand je ne comprends pas le menu, je me contente de manger végé hehe. Moins de risque de devoir manger des mets peu ragoûtants.
    Rachel – Blog voyage Découverte Monde Articles récents…Travailler en voyageant pour financer son voyage autour du mondeMy Profile

  2. Xav ll y a 11 mois

    Manger du chien, heureusement que vous avez été vigilant, enfin elle 🙂
    Apres en Asie on ne sait jamais vraiment ce que l’on mange!

    • Auteur
      Romain ll y a 11 mois

      Surtout au Vietnam, c’est plus flagrant qu’en Thailande où on sait quand même en général ce qu’on va manger…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

Les plantations de thés de Thai Nguyen

by Romain time to read: 4 min
3