Penang, 2ème jour, quartier des routards

Penang, 2ème jour, quartier des routards

Nous voilà repartis après ce repas mitigé (le gâteau m’est resté en travers de la gorge…), toujours à Georgetown, il nous restait toujours Little India entre autre à aller voir, musique et odeur vous indiqueront que vous y êtes.

Petite vie paisible.

Pléthores de panneaux…

Jitima et les portes…

Niveau nourriture on est loin de l’excellence Thaï, mais il y a quand même de quoi faire, en fait le plus frustrant c’est qu’à certains endroits un tel menu ne sera valable qu’entre telle heure et telle heure…

Malheureusement la photo est loupé… prétextant une photo de touriste nous voulions prendre en flagrant délit de coquinerie le petit vieux derrière, devant avoir dans les 70 ans le v’la ti pas qui jette un oeil assidu sur les DVD porno en vente libre dans la rue (pour un pays musulman avouez que c’est un comble !), mais au moment où j’ai enclenché il venait de reposer le DVD et l’angle n’était plus bon…

Une rue encombrée, ici aussi les 2 roues sont légions.

Montrer qu’on ne les oublis pas, voilà qui redonne le sourire. Et maman est fière de sa progéniture.

Quand je dis qu’il y a de la couleur.

De retour à l’hôtel Continental, il n’y avait pas à aller loin pour manger. Juste traverser la rue en face… nous avons mangé à cet endroit presque tous les soirs. Le fameux roti canai est une spécialité malaisienne très prisée tant le matin qu’au dîner. Il ressemble à une crêpe. Il est servi accompagné d’une coupelle avec de la sauce généralement au curry. Tel est la définition du wikipédia…

De mon point de vue, ben oui c’est une genre de pâte à crête mais pas liquide, déjà préparé, ils l’agrandissent suivant une technique bien particulière puis la remplisse avec les ingrédients de notre choix et font chauffer le tout en enfermant les ingrédients au milieu (en chausson).

Il existe une version en Thaïlande plutôt mangé (en tout cas par moi) comme un dessert ou un simple en-cas avec souvent juste des œufs et de la banane pour la plupart (j’en raffole). Ici en Malaisie c’est un repas à lui tout seul et c’était bien bon à cet endroit.

 

Humm, roti canai (à prononcer « chanai »)

Après cela une balade digestive comme souvent.

Nous nous sommes trouvés un coin tranquille à proximité de l’hôtel histoire de profiter de l’air marin.

L’hotel était vraiment bien situé y’a pas à dire, juste encore à côté, en traversant la rue sur le côté nous étions sur la rue avec tout les bars, la rue animée principale de l’île avec ces bars alignés.

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Penang, 2ème jour, quartier des routards

by Romain time to read: 2 min
0