Indonésie, tu me manques

Indonésie, tu me manques
famille borobudur ile java indonesie

J’écris rarement (pour ne pas dire jamais) des billets dits « d’humeur ». Mais après tout, ça change un peu de temps à autre.

Et comme le titre va droit au but, oui, c’est le sujet, l’Indonésie me manque.

En tant que tel, c’est aussi une manière dans cet article de faire écho au fait que je n’ai pour une fois pas vraiment de prochain voyage de planifié, donc indirectement, c’est voyager tout court qui me manque déjà (Pourtant, cela ne fait que 3 mois que je suis rentré du Viêtnam… Dont je continue de vous écrire les articles), mais je sais que le prochain ne sera pourtant pas en Indonésie (normalement).

Sa population si accueillante

L’une des raisons qui m’a fait grandement apprécié le pays, c’est bien sa population. Globalement si souriante, qui respire la joie de vivre, très curieuse à notre égard et prête à nous aider quand il le faut.

Attention, tout n’est pas parfait non plus, déjà, cela n’empêchera pas de se faire arnaquer une fois (Voir l’épisode de la sortie du bus en arrivant à Borobudur) et de plus, je parle surtout pour ça de l’île de Java.

Le contact avec la population sur Bali ayant été perçu différemment, l’île étant beaucoup plus touristique et possédant une culture également différente, cela se ressentait et contrastait franchement avec Java d’où nous débarquions.

Dès le premier jour en arrivant à Surabaya, on sera mis dans le bain, avec ce chauffeur de taxi ne trouvant pas notre hôtel, mais prenant le temps de demander dans les environs, et avec le sourire.

super taxi surabaya ile java indonesie

Notre « valeureux » taxi cherchant notre hôtel à Surabaya.

Sans compter le service de notre guesthouse à Borobudur, lieu où l’on ne compte plus le nombre de sourires amusé en nous voyant à plusieurs reprises passer dans le marché, une première fois pour prendre des photos, la seconde pour y distribuer des portraits, mais, sollicité pour en prendre des nouvelles, nous revenions une 3e fois refaire une dernière distribution !

D’ailleurs, on a particulièrement apprécié Borobudur pour tout ça. Quand la plupart y passent une matinée voire la journée, pour notre part, nous y sommes restes 3 jours, car on s’y sentait bien.

Ou ces femmes à Dieng, ayant pitié de nous; qui nous nous abritions comme on pouvait sous le porche d’une maison, alors que la pluie battait de ton son plein, et qui soudain nous invitait à venir nous abriter à l’intérieur, malgré une timidité évidente.

famille abritant pluie dieng plateau ile java

A l’abris pendant une grosse pluie au plateau de Dieng.

Une nature époustouflante

Je l’ai déjà évoqué dans les articles concernant ce pays, mais oui, je reste encore marqué par cette rencontre avec les volcans. Pouvoir côtoyer cette puissance de la nature à l’état brut d’aussi près, bien que potentiellement dangereux, c’est quelque chose que je souhaite à tout le monde de pouvoir vivre.

C’est une expérience à part, je comprends maintenant pourquoi les volcans ont souvent été adulé et l’objet de véritables cultes, tout en étant craint.

Je me souviendrais longtemps de ce lever de soleil devant le mont Bromo fumant, laissant découvrir ce paysage apocalyptique du fait des cendres recouvrant une large zone autour du volcan très actif (et il l’était encore au moment de notre passage puisqu’il y avait officiellement un périmètre de sécurité de 2 km).

mont bromo volcan ile java indonesie

Au pied du volcan Bromo.

J’ai aussi cette image du mont Merapi, volcan majestueux qui crachait sa fumée au loin en silence, comme une toile de fond, alors que devant nous se trouvait la vallée avec l’un des temples anciens les plus impressionnants qui soit.

Le tout était au petit matin et c’est aussi à Borobudur que ça se passait, un matin que je ne suis pas près d’oublier.

volcan merapi lever soleil borobudur

Lever de soleil majestique devant le Merapi à Borobudur:

paysage borobudur ile java indonesie

Le Merapi depuis Borobudur.

paysage ile java indonesie

Quelque part sur Java entre le mont Bromo et le Kawah Ijen.

cratere volcan kawah ijen ile java indonesie

Cratère du volcan Kawah Ijen.

paysage dieng plateau wonosobo ile java indonesie

Paysage depuis Dieng Plateau sur la vallée de Wonosobo.

mont batur bali

Mont Batur à Bali.

Des îles, des cultures

L’avantage aussi de l’Indonésie, c’est cette impression de faire un voyage dans l’enceinte du pays même. Je l’évoquais avec la perception vraiment différente qu’on a eue entre l’île de Java et celle Bali.

L’Indonésie, c’est un archipel composé de plus de 14 000 îles, et un bon lot comporte chacune ses spécificités. Sulawesi, Lombok, Flores, autant de noms qui résonnent dans ma tête et si l’Asie me fait parfois un peu tourner la tête (comprendre par là qu’il y a tellement à voir que parfois, j’ai le sentiment que j’en verrais jamais le bout, et qu’il y a quand même d’autres continents dont je souhaiterais y rendre visite !)

Temple Prambanan sur l'ile de Java.

Temple Prambanan sur l’ile de Java.

Temple nord de Bali

Un temple au nord de Bali.

Dans un temple Bali

Dans un temple à Bali.

Mosquée Dieng Plateau Java

Mosquée à Dieng Plateau.

Globalement apprécié, c’est bon signe !

L’Indonésie est souvent cité comme un pays coup de cœur, c’est généralement bon signe ! Si je prends l’exemple de la Thaïlande par exemple, les avis ont tendance à être plus mitigés.

Pour la Birmanie; autre exemple, c’est aussi un pays largement plébiscité par ceux qui y ont voyagé. Pourtant, je n’ai pas été particulièrement subjugué par sa population comme en Indonésie. Non pas que l’accueil était pas bon à proprement parlé, on a eu bien entendu notre dose de sourires (d’ailleurs peut-être aussi qu’à force on « s’habitue » à ces pays du sourire, à rester en Asie, on porte un jugement plus « exigeant » sur le degré de gentillesse…).

Pecheur Chaung Tha Birmanie

Un pêcheur vers Chaung Tha en Birmanie.

Je pense aussi que parce qu’on avait été dans le pays avant son ouverture (transition vers un gouvernement non militaire en 2011), on a donc pu y constater un changement important lors de notre retour l’année dernière (voir la comparaison de Yangon en 2008 et à notre retour en 2014).

Peut-être aussi tout simplement que cela dépend les endroits. Je n’ai été qu’au Sud du pays, tout comme en Indonésie, je n’ai visité que deux îles !

Cela ne reste donc dans tous les cas qu’un avis et ressenti personnel, je ne peux que vous y inviter à vous y rendre si ce n’est pas déjà fait !

Si vous y avez voyagé, avez-vous été autant marqué ? Sinon, êtes vous attire par ce pays ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

6 Avis

  1. Bonjour Romain,
    Donc je n’y ai pas encore mis les pieds, mais ca ne saurait tarder. Ca fait des années que je dis que je veux m’y rendre, c’est probablement un des pays que je rêve le plus de voir. Mais j’arrête pas de remettre et je vais ailleurs. Pourquoi j’en sais trop rien. Peut-être parce ce que justement je veux prendre le temps de le visiter, ne pas être à la hâte. 3 semaines-1 mois j’ai l’impression que c’est trop peu pour ce pays. Alors inconsciemment j’attends peut-être mon voyage d’une année en 2018 à travers l’asie centrale, la chine, l’inde et quelques pays de l’asie du sud-est comme l’indonésie et les philippines que je n’ai pas fait. Plus je suis les blogs des voyageurs, plus je découvre ses différentes îles et plus j’ai le goût de toutes les voir hehe. J’espère que je ressentirai ce même sentiment que tu ressens envers ce pays 🙂

    • Auteur
      Romain ll y a 1 année

      Bonjour Rachel,

      J’ai peu de doutes que tu reviendras toi aussi conquise par ce pays 😉 3 semaines- 1 mois c’est effectivement peu tant il y a d’îles, c’est le temps au’il nous a fallu pour en faire seulement 2… On a tous ces destinations de prédilection mais on ne visite pas forcement dans l’ordre que l’on souhaite… si y’a 3 ans on m’avait dit que mon prochain voyage aurait été le Sri Lanka, j’aurais pense « trop peu pour moi, d’autres choses à voir ». Depuis plusieurs années déjà, je rêve d’aller au Ladakh… j’attends toujours…

  2. Manginot ll y a 1 année

    Bonjour Romain,
    Très beau site.
    On voudrait aller en voyage de noces en Indonésie pour environ 18j en aout. Néanmoins, au vu du dernier attentat on risque de ne pas être autorisé à y séjourné. Je me pose la question de la Thaïlande comme voyage de noces, mais le mois d’aout ne semble pas être génial niveau pluie…. Ce qui nous intéresserait c’est de visiter des temples, faire un peu de snorking, se promener dans des rizières, faire des randonnées (vers les volcans pour l’Indonésie). Nous ne sommes jamais allé en Asie… Quels conseils pourrais tu nous donner pour organiser au mieux un voyage de noces?
    d’avance merci

    • Auteur
      Romain ll y a 1 année

      Bonjour et merci pour ton commentaire !

      L’Indonésie est vraiment un trop beau pays, pourquoi n’y seriez vous pas autorisé à y séjourner ?? Je ne suis pas vraiment un expert en voyage de noces car même après 7 ans de mariage, je n’ai toujours pas effectué le mien… Le principal est de vous faire plaisir, séjourner dans des hôtels romantiques, prendre du bon temps, du moins c’est comme ça que je vois la chose.

      • manginot ll y a 1 année

        merci pour ta réponse. On est tous les deux militaire et on est obligé de faire des demandes avant de voyager, on n’est pas autorisé à voyager partout selon le risque terroriste ou de conflit du pays concerné. Du coup on va faire la demande d’autorisation pour l’Indonésie mais on envisage un éventuel refus et du coup on se demande ce qu’on ferait en deuxième choix début aout…. La Thaïlande est elle trop pluvieuse à cette période pour en profiter réellement?
        On envisage le voyage de noces de la même façon avec hôtels romantiques et surtout prendre du bon temps tout en visitant. (J’ai souvent tendance à préparer des voyages marathon… mais là je vais essayer d’éviter).

  3. Isa ll y a 11 mois

    Un seul mot : EPOUSTOUFLANT !!!

Laisser un commentaire

Indonésie, tu me manques

by Romain time to read: 5 min
6