Inde – Balade en bateau sur le Gange à Varanasi

Inde – Balade en bateau sur le Gange à Varanasi

Debout à 6h nous nous préparons tranquillement, le rendez vous étant fixé à 7h et le ghat n’est qu’à 10 min à pied de notre hôtel. L’ambiance matinale est très appréciable, c’est calme car il n’y a pas encore de klaxons à tout va ni même grand monde dans les rues, en fait c’est désert. Alors que le soleil se lève à peine, la température est encore supportable, j’ai quand même le sentiment que les Indiens sont des lèves tard, proportionnellement à cette heure, les rues en Thailande sont déjà pleines de boui boui de rues remplis de travailleurs en plein petit déj.

En arrivant près des bateaux au Assi ghat, nous n’aurons croisés tout au plus que quelques vaches et des habitants qui dorment dehors, faute de place dans leur cahute familiale…

DSC_0317.JPG DSC_0318.JPG

Nous sommes un poil en avance. On attendait concrètement la personne avec qui ont avait négocié la veille mais rien à l’horizon. Jusqu’à ce qu’un mec nous aborde et dans un anglais inexistant arrivera à nous faire comprendre que c’est avec lui qu’on va faire notre balade, ok tant qu’on peut y aller, qu’importe qui nous accompagne.

Normalement la balade dure 2h (1h aller et 1h retour), notre rameur étant un peu lent on mettra un peu plus, sans compter le temps d’arrêt au principal ghat où se font les crémations (visite d’1/2 heure en gros) c’est donc une petite promenade de près de 3h.

Observer ces ghats c’est un peu comme être témoin d’un passé toujours présent.

Le temps de naviguer entre le Assi ghat donc et jusqu’au Manikarnika Ghat, un parcours d’environ 2,5 km.
Pratiquement chaque ghat est bordé par un temple, ce qui fait que la ville est aussi surnommée « la cité aux temples ».

Le bateau avance lentement le long de la rive du Gange, largement le temps d’observer la population qui se baigne, se lave (ou lave son linge), se purifie, s’adonne au yoga ou à la méditation. Cela laisse aussi le temps d’admirer tout ces fameux temples.

Observer ces ghats c’est un peu comme être témoin d’un passé toujours présent. En regardant plus tard de vieilles photos et tableaux d’il y a 100 ans ou plus, cela donne vraiment une impression de temps figé, les rituels et le train de vie est resté le même depuis des siècles.

Sur le Gange - Bénarès en 1883

Sur le Gange – Bénarès en 1883

Arrivé au Manikarnika Ghat on nous propose de descendre pour une petite visite, sur le moment on a pas plus envie que ça mais apparemment on a pas vraiment le choix, on est pas idiot on se doute bien pourquoi. Le Manikarnika Ghat est le principal où se passe les crémations. Le jour où nous y étions c’était plutôt calme. Un bûcher venait de se terminer alors qu’un autre venait de démarrer.

Les photos y sont évidemment interdites. Comme je le disais dans l’article de présentation sur Varanasi une crémation coûte cher.

Ce qui fait que les pauvres (entre autre, c’est aussi le cas des enfants de moins de 5 ans, des lepreux, de ceux mordus par un serpent, des suicidés ou des femmes enceintes) n’ont pas droit à une crémation, leurs corps sont juste laissés dans la rivière telle quelle. Il est donc courant de voir des cadavres flotter dans les environs, si vous y êtes sensible il vaux mieux être prévenu, pour notre part nous y pensions pas sur le moment et de toute façon nous n’en verrons pas.

Pour en revenir au sujet, qui dit cher dit qu’après cette petite visite express du ghat où, en marchant au milieu du mélange de cendres et de bouts d’os qui traînent, on nous explique la quantité de bois nécessaire pour brûler un corps, que les gens dans tout les bâtiments alentours sont des gens malades, mourant qui attendent leur dernière heure avant de se faire incinérer ici même, on nous demande évidemment une petit collation.

Sachant que sur le coup c’est un « up to you » (comme vous le voulez) qu’on nous avance mais quand le guide des lieux nous voit sortir quelques petits billets tout d’un coup c’est « ah non il faut au moins tant », une donation en Inde n’en est pas une c’est du racket…

Cela ne nous empêchera pas d’apprécier le chemin du retour qui a des allures de rewind vu qu’on repasse donc devant les mêmes endroits (forcément…), on croisera entre autre un groupe de moines Thai, en mode touriste que Jitima avait déjà croisé dans l’avion dans son vol Bangkok-Kolkata, avant de rejoindre tranquillement les berges du Assi Gaht et payer les … Rs convenus.

DSC_0320.JPG DSC_0323.JPG DSC_0324.JPG DSC_0328.JPG DSC_0332.JPG DSC_0341.JPG DSC_0345.JPG DSC_0346.JPG DSC_0351.JPG DSC_0354.JPG DSC_0366.JPG DSC_0374.JPG DSC_0381.JPG DSC_0389.JPG DSC_0396.JPG DSC_0398.JPG DSC_0400.JPG DSC_0406.JPG DSC_0410.JPG DSC_0418.JPG DSC_0421.JPG DSC_0427.JPG DSC_0431.JPG DSC_0440.JPG DSC_0462.JPG DSC_0463.JPG DSC_0472.JPG DSC_0479.JPG DSC_0481.JPG DSC_0482.JPG DSC_0489.JPG DSC_0492.JPG DSC_0515.JPG DSC_0519.JPG DSC_0522.JPG DSC_0523.JPG DSC_0524.JPG DSC_0542.JPG DSC_0553.JPG DSC_0562.JPG DSC_0563.JPG DSC_0591.JPG DSC_0598.JPG DSC_0623.JPG DSC_0630.JPG DSC_0650.JPG DSC_0654.JPG DSC_0655.JPG DSC_0663.JPG DSC_0677.JPG DSC_0682.JPG DSC_0684.JPG DSC_0685.JPG DSC_0688.JPG DSC_0695.JPG DSC_0715.JPG DSC_0723.JPG DSC_0730.JPG DSC_0736.JPG DSC_0746.JPG DSC_0754.JPG DSC_0765.JPG DSC_0772.JPG DSC_0773.JPG DSC_0776.JPG DSC_0780.JPG DSC_0783.JPG DSC_0786.JPG DSC_0791.JPG DSC_0817.JPG DSC_0823.JPG DSC_0831.JPG DSC_0842.JPG DSC_0844.JPG DSC_0855.JPG DSC_0879.JPG DSC_0886.JPG DSC_0902.JPG DSC_0910.JPG DSC_0917.JPG DSC_0923.JPG DSC_0925.JPG DSC_0928.JPG DSC_0950.JPG DSC_0969.JPG DSC_0984.JPG DSC_0987.JPG DSC_0992.JPG

Découvrez l’intégralité des photos de cette 6e journée en Inde, à Varanasi !

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

2 Avis

  1. Beau récit et bien agrémenté de photos.
    Je me suis moi aussi levé très tôt pour une balade matinale en bateau sur le Gange, bien mieux qu’au coucher de soleil.
    Les ghats sont beaucoup plus vivants tôt le matin.

    • Auteur
      Romain ll y a 3 années

      Disons qu’on avait un peu hésité à y aller le soir également car j’avais entendu que cela valait aussi le coup, ambiance différente mais vaut le coup d’œil.
      Merci en tout cas pour le compliment, j’apprécie !

Laisser un commentaire

Inde – Balade en bateau sur le Gange à Varanasi

by Romain time to read: 15 min
2