Les couleurs du marché de Bac Ha, une promesse décevante…

Les couleurs du marché de Bac Ha, une promesse décevante…
marche bac ha flower hmong nord vietnam

Quand on entend parler du marché de Bac Ha, on pense à ce joyeux et coloré lieu de rencontre qui fourmille de gens, animaux et biens de toutes sortes, un lieu où se croisent toutes ces minorités ethniques du nord du Vietnam qui viennent y faire commerce, parmi lesquelles les Hmong fleuris.

C’est la raison même pourquoi Bac Ha est devenue un lieu de passage incontournable ces dernières années, mais le marché deviendrait-il dépassé par son succès ? Ambiance et ressenti.

Bac Ha, un marché haut en couleurs, ou pas ?

Le marché étant au bout de la rue de notre hôtel, on y arrivait assez peu après 6h30, en ce dimanche matin. Mais très vite, je suis déjà déçu par l’ambiance qui y règne.

marché Bac Ha Vietnam

A l’arrivée au marché.

La raison ? En cherchant des images du marché (sur Google Image), ce qu’on en voit est plutôt alléchant et surtout… différent de la réalité. Erreur de « débutant » ? Si on veut, j’aurai peut-être pas dû me « spoiler » les lieux à l’avance, mais généralement, j’aime quand même bien avoir avant une idée de là où je vais mettre les pieds.

Et sur ces images vues sur le net, le marché montré en tapant cette recherche ne concerne pas uniquement Bac Ha même, mais tous les petits marchés locaux se trouvant dans cette zone.

On se rattrapera d’ailleurs en allant par la suite voir un de ces autres marchés, celui de Lung Phin (je vous raconterai ça dans le prochain article 😉 ), nettement plus proche de ce à quoi je m’attendais comme ambiance à Bac Ha.

On y restait tout de même un peu plus d’une heure avant de décider d’aller tenter notre chance ailleurs, faisant le tour pour être sûr de ne pas louper un coin plus particulier.

On passait donc tantôt vers le « rayon » vêtements, tous effectivement plus colorés les uns que les autres, le « rayon » bazar en tous genre, ou plus classiquement, les légumes frais et autres produits du terroir local, dont la partie « animalerie ».

marché Bac Ha Vietnam

Concrètement à ce que l’on pourrait croire, les chiens à vendre ici ne sont pas pour manger mais élevé pour garder le bétail !

marché Bac Ha Vietnam

Par contre on peut pas en dire autant du cochon dans le sac en train d’être pesé…

Le tout s’est fait sans vraiment croiser de touristes, la plupart débarquant depuis Sapa pour une excursion sur la journée et n’arrivant qu’à partir de 8h.

Si les couleurs et les minorités sont bien là, je pense que cette ambiance de marché des villes nous a déplu, probablement aussi qu’à force de voyager et vivre en Asie (et on en a vu défiler des marchés), celui de Bac Ha vu comme tel nous semblait finalement presque trop « ordinaire », manquant d’un je ne sais quoi qu’on arrivait à se définir si ce n’est qu’on était d’accord, ce n’est pas ce qu’on espérait.

marché Bac Ha Vietnam

marché Bac Ha Vietnam

marché Bac Ha Vietnam

marché Bac Ha Vietnam

marché Bac Ha Vietnam

marché Bac Ha Vietnam

marché Bac Ha Vietnam

Mais si nous étions déçus, cela n’empêche pas d’y voir un petit florilège d’ethnies, dont principalement ces femmes de l’ethnie Hmong Fleuris aux costumes traditionnels si caractéristiques, les hommes étant eux, plus « sobrement » vêtus de noir.

Les Vietnamiens « ordinaires », faciles à repérer, se mélangent dans cette foule active pour donner une touche plus cosmopolite à l’ensemble de la scène.

On peut aussi y voir entre autres des gens des minorités ethniques Dzao, Giay, Han, Xa Fang, Lachi, Nung, Phula, Tay, Thai et Thulao.

Saurez vous faire les distinctions ? Moi pas…

marché Bac Ha Vietnam

On arrête pas le progrès…

Bac Ha Vietnam

Dans la rue menant au marché.

Bac Ha Vietnam

Un petit déjà prêt à marchander.

Visiter le Palais du roi Meo

Et en dehors du marché, y’a quoi ? Question légitime me direz-vous. Et il y a tout de même un bâtiment intéressant à visiter justement, situé au bout de la ville; si vous poursuivez sur la route principale pour remonter vers le nord.

Bac Ha Vietnam

Une rue de Bac Ha.

Il s’agit, comme le titre l’indique, d’un palais. Bien que Bac Ha soit prédominé par les Hmong fleuris, il y a de ça presque 100 ans, une personne de l’ethnie Thay nommé Hoang Yen Chao, fut nommé « Vua Meo » ou « roi des Hmong »(qui, au passage, s’orthographie plutôt H’Mong et non tout attaché) du temps de l’administration Française. Un titre fantoche, cela va de soi.

Les Français avaient construit ce palais vers 1920 dans un style espagnol/Français à l’aide d’un architecte Français et Chinois, sacré mélange tout ça !

Vu que les salles sont vidées de leurs meubles, c’est surtout l’architecture en général qu’on y apprécie, et sa terrasse.

La terrasse offre une vue magnifique sur les montagnes environnantes et un lac artificiel qui a été installé juste pour le roi et ses trois épouses. L’emplacement du site a été choisi pour optimiser le feng-shui.

palais Bac Ha Vietnam

La belle vue depuis la terrasse.

palais Bac Ha Vietnam

En revenant à la moto; je découvre le « Vietnamese style » ou comment je me fait squatter la moto comme siège…

La visite est payante, comptez 10 000 Dong par personne.

Où manger à Bac Ha

Après notre visite vers le marché de Lung Phin, nous revenions d’abord à Bac Ha. Nous aurions pu partir direct après vu que c’était sur la route de la prochaine étape, mais j’avais envie de profiter d’une balade en moto sans les sacs.

Une fois prêt à partir, on se posait à la terrasse d’un restaurant pour notre déjeuner, histoire de partir le ventre plein.

Et pour répondre « Où manger », en remontant les rues provenant du marché, vous tomberez sur une place, c’est d’ailleurs probablement par là que vous passerez de toute façon pour vous rendre au marché.

La plupart des restaurants se trouvent autour de cette place, même si, je l’admets volontiers, ce sont plutôt des restaurants que l’on qualifiera « pour touristes », mais vu le peu de choix auquel vous aurez droit après dans les montagnes, ce n’est pas du luxe non plus que de se faire un peu plaisir avec un bon sandwich.

cafe Bac Ha Vietnam

J’essaye encore un café traditionnel bien que je ne me fait toujours pas à leur gout…

sandwich Bac Ha Vietnam

Original, un sandwich avec tous les ingrédients à mettre soi même dans le pain.

restaurant Bac Ha Vietnam

Façade du restaurant pour ce déjeuner du jour.

Bac Ha Vietnam

Scène de rue à Bac Ha.

Si vous connaissez le marché de Bac Ha, avez-vous eu un ressenti similaire ou étiez-vous plus « conquis » ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

6 Avis

  1. Mielle ll y a 2 années

    Bonjour, comme vous, j’ai visité le nord du Vietnam, notamment Bac Ha. Et comme vous, j’ai été assez déçue du marché. Nous ne nous sommes d’ailleurs pas attardé bien longtemps. C’est difficile d’exprimer un ressenti par écrit, mais je pense que c’est le manque d’interactions et de dialogue avec les Hmong qui m’a déçu. Nous avons eu des échanges uniquement lié au marchandage et au racolage pour acheter des souvenirs. Peut-être est-ce dû au fait que peu de personne parle anglais. Je me suis sentie comme une « observatrice extérieure » à toute cette effervescence. J’ai bien plus préféré un marché éloigné de Bac Ha, le marché de Can Cau. Vos photos sont très belles. Bonne continuation!

    • Auteur
      Romain ll y a 2 années

      Merci pour le compliment ! Vos photos sont pas mal non plus 😉

      C’est effectivement pas facile à décrire le ressenti, même si dans notre cas, c’est pas forcement le manque d’interaction qui nous ai gêné. J’ai entendu pas mal de bien à propos du marché de Can Cau, mais notre planning nous permettait pas d’y faire un tour… il faut faire des choix.

  2. Stephanie ll y a 2 années

    Bonjour Romain. Mon ressenti est totalement différent. Peut-être est-ce dû au fait que je sois arrivée plus tard dans la matinée. Ca grouillait de gens des ethnies et je ne me suis pas du tout sentie à l’écart. Au contraire, en cherchant une guesthouse, une gentille famille m’a interpelée et ils ont été absolument adorables. L’après-midi, j’ai randonné longuement dans les environs et je me suis vraiment régalée. Bac Ha a vraiment été une de mes étapes préférées avec le nord est. A la place du site web, j’ai mis l’adresse de mon article sur Bac Ha. Toutes les photos ont été prises uniquement à Bac Ha (le lien vers l’album complet est dans l’article).

    • Auteur
      Romain ll y a 2 années

      Bonjour Stéphanie,

      Je ne crois pas faire mention de m’être « senti à l’écart » dans l’article, mais c’est plus le fait d’être dans une ambiance trop « urbaine », j’ai préféré le petit marché de Lung Phin non loin de là, attends le prochain article tu comprendras pourquoi 😉 Mais l’essentiel c’est que tu te sois fait plaisir et aies apprécié ton séjour à Bac Ha !

  3. yang ll y a 1 année

    C’est étrange, car quelques rares occidentaux m’ont dit avoir été décus aussi par le côté plus agité, plus moderne du marché. Ils avaientt l’impression aussi d’être des fantômes…:) J’ai adoré ce marché. Parlant hmong, je me suis régalée à échanger avec eux. Et ils étaient très étonnés ‘kov niau flanky té lau ?’de savoir que j’étais une hmong de l’occident. Plusieurs familles m’ont invité à manger dans leur maison. C’était inoubliable…

    • Auteur
      Romain ll y a 1 année

      Si vous parlez la langue, je me doute que l’expérience doit etre tout autre, mais oui, en tant que tel, j’avais trouvé le marché trop « moderne » et au final il y a bien d’autres marchés dans la région que je préfère car avec un côté plus campagnard et moins ambiance de ville.

Laisser un commentaire

Les couleurs du marché de Bac Ha, une promesse décevante…

by Romain time to read: 5 min
6