Cameron Highlands, les plantations de thés de la Malaisie

Cameron Highlands, les plantations de thés de la Malaisie

J’appréciais ce matin là du tour de ne pas avoir à me lever aux aurores. On venait en plus nous chercher directement à notre hôtel, nous étions les premiers de la tournée du jour. Le temps de récupérer tout le monde (un mini van de 12 places), en découvrant les hôtels des autres, dont un, un peu isolé mais avec une vue superbe et une style bien locale, façon auberge de campagne.

La visite se composait en gros de 4 étapes comme suit :

  1. La « butterfly garden », une pépinière avec entre autre des papillons, quelques insectes comme des scorpions, des fleurs et des cactus.
  2. Les plantations de thés.
  3. La forêt de mousse au sommet du mont Brinchang.
  4. L’usine de thé de la compagnie qui possède toutes les plantations, BOH Tea.

 

1. Butterfly Garden

DSC_0171On ne peut pas dire que j’en attendais grand chose, moi et les papillons, vous savez… Bon, c’est joli, c’est sûr, on passe un petit moment au milieu d’un groupe de Québécois manifestement émerveillés par tout ce qu’ils voyaient. En plus des papillons et des fleurs, on pouvait y voir des insectes comme ces gros scarabées noirs, des serpents, des scorpions, grenouilles et tortues et sans trop savoir pourquoi il y avait aussi un bon gros dindon… Et des cactus. L’inconvénient étant que c’est inclus dans le tour mais non compris dans le prix… Il faut donc payer 5 RM par personne pour y entrer…

2. Les plantations de thé, au coeur de Cameron Highlands

Voilà déjà une partie qui m’intéressait grandement plus. Le trajet est plutôt sinueux, le van doit quand même bien se serrer pour pouvoir laisser passer les voitures et autres venant d’en face. Et là on arrive à un point de vue, celui d’où finalement la plupart des photos que l’on peut voir des Cameron Highlands sont prises.

Il pleut un petit peu mais c’est supportable, y compris pour mon appareil photo, alors que tout le monde se cantonne au niveau de là où s’est arrêté le van moi je par direct plus loin vers un point que j’avais repéré en passant, offrant une meilleure vue. Un autre français en voyage avec sa sœur me suivra, y’a toujours un autre français quelque part…

Après cette petite pause d’à peine 1/4 d’heure nous reprenions la route, direction le sommet du Mont Brinchang.

Le premier spot est un peu bouché par les arbres.

Le premier spot est un peu bouché par les arbres.

DSC_0193
Une partie de nos compagnons du jour.

Une partie de nos compagnons du jour.

Sommet où es tu ?

Sommet où es tu ?

3. Gunung Brinchang et la forêt de mousse

Le sommet est atteignable directement par véhicule, vu l’état de la route c’est pas chose aisé… mais manifestement notre conducteur est très à l’aise. On passe devant quelques plantations de légumes (ou de fraises ? pas trop vu, vu la météo…) et la progression est assez lente car au bon d’un moment c’est un chemin plus qu’une route et malgré l’étroitesse du lieu ce n’est pas un sens unique évidemment…

En tout cas le brouillard et la pluie sont bien là… et lorsqu’on arrive enfin au parking on à l’impression que tout le monde veut rester au chaud tranquille… Quand bien même on est descendu. On peut pas dire qu’il faisait si froid, malgré que nous avions prévu un pull, c’est surtout le pluie, petite pluie fine qui dégouline en permanence qui rend l’expérience pas des plus agréables.

Et pourtant tout le monde va gentiment faire la queue jusqu’à la tour d’observation et tout le monde grimpe (sauf ma femme) en sachant pertinemment qu’on ne verra rien…

De là normalement le tour consiste à un petit trek dans la forêt. Par principe notre chauffeur/accompagnateur proposa, « qui veut aller faire un trek ? » (sous entendu sous la pluie, avec le brouillard et la pluie, autant dire que tout le monde a fait l’impasse et on passait donc direct à l’étape suivante, la forêt de mousse.

Forêt qui porte bien son nom, quand on voit comment c’est bien humide ce jour c’est pas vraiment étonnant… Mais là pour le coup le temps pourri « marchait » bien avec les lieux, ça participait encore plus à ce côté un peu mystérieux que la mousse et ces vieilles branches entremêlés donnait à cet endroit.

Vu qu’on a ni parapluie ni même manteau on cherche même plus à s’abriter, nos pulls absorbent gentiment les gouttes. Malgré que l’on soit à 2000m d’altitude, encore une fois il fait pas si froid que ça et tant mieux.

Là aussi il y a normalement un point de vue sur la vallée qui donne ça (photos provenant du site http://www.cameronhighland.net/gunung-brinchang.htm):

mossy-forest-valley
mossy-forest-elevation

Nous on aura droit à ça…

brouillard brinchang foret mousse

Sur le parking de la forêt de mousse.

Sur le parking de la forêt de mousse.

Forêt mousse
DSC_0241
DSC_0250
Certaines branches sont au milieu du chemin.

Certaines branches sont au milieu du chemin.

Cela va de soit...

Cela va de soit…

Pluie forêt mousse
Forêt de mousse, des allures fantomatiques...

Forêt de mousse, des allures fantomatiques…

Mousse Brinchang

4. L’usine de thé BOH

Pour terminer cette journée direction l’usine de fabrication du thé. Une « machine » bien rodée vu que les plantations appartiennent à une seule compagnie qui fait donc venir tout le monde dans l’usine du coin, les gens admirent la vue et achètent du thé en souvenir…

Dans l’usine y’a pas grand chose à voir, tout est derrière des vitres pour laisser les travailleurs « en paix ». Dans notre cas on s’en « foutait » un peu on avait pu voir le processus au Sri Lanka avec les explications.

Je prendrais là mes dernières photos de mon séjour car je n’avais pas de chargeur et les batteries se sont déchargées bien plus vite que prévues… Heureusement que je connaissais déjà Kuala Lumpur, notre prochaine étape sinon me connaissant j’aurais été particulièrement frustré…

La boutique souvenir attirera ma femme dedans qui repartira avec un lot de boite de thé… malheureusement le sac sera oublié dans le bus lorsque nous irons à Kuala Lumpur le soir même…

Oui car la visite se terminant en tout début d’après midi on avait décider de prendre le bus pour Kuala Lumpur l’après midi même. On en avait pour 70 RM pour nous 2 et le bus s’arrêtait devant notre hôtel puisque c’est sûr la route.

DSC_0280
DSC_0282
DSC_0285
DSC_0290
DSC_0297
DSC_0303
DSC_0316
DSC_0317
DSC_0322
DSC_0324

Stitched Panorama

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Cameron Highlands, les plantations de thés de la Malaisie

by Romain time to read: 5 min
0