Bangkok : La bataille du fort Mahakan

Bangkok : La bataille du fort Mahakan

Peu de gens connaîtront ce nom et pourtant, vous êtes probablement tous passé devant sans le savoir, si vous avez déjà mis les pieds à Bangkok. Situé à l’ouest de l’île de Rattanakosin, le cœur de la vieille ville de Bangkok, le fort est l’un des 2 derniers encore debout (avec celui de Phra Sumen), sur les 14 au total que formaient les remparts entourant le Bangkok du 18e siècle.

À côté du fort, qui domine l’avenue Ratchadamnoen où trône le monument de la démocratie en son milieu, se trouve une communauté, bien caché derrière un mur, reste des remparts qui protégeaient autrefois la ville.

À vrai dire, sans tout le battage médiatique lié au sort de cette communauté, je n’en aurais probablement ni entendu parler ni même soupçonnée l’existence et encore moins foutu les pieds…

Mais alors, quel est l’enjeu et que se passe t’il avec cette communauté ? C’est ce que je vais aborder ici même, en plus de vous en apprendre l’existence, et j’espère, d’avoir envie d’y venir faire un tour !

14 forts origine entourant bangkok

L’histoire de la communauté du fort

La formation de la petite communauté du fort remonte à il y a 200 ans, au début de l’ère Rattanakosin, sous le règne du roi Rama III (1824-1851). Ce sont à l’origine des aristocrates thaïlandais et leurs serviteurs, qui ont construit des maisons près de leurs maîtres.

Arrivé à l’ère de Rama VI (1910-1925), 12 forts sur les 14 ainsi que la plupart des murs des remparts ont été détruites, Bangkok ne faisant plus face à la menace d’invasion mais ayant besoin d’espace pour construite et se développer (le mur originel de la vieille ville diminuant de sept kilomètres à seulement 170 mètres).

Aujourd’hui, les 100 mètres restants du mur de six mètres de hauteur qui se tiennent toujours autour du fort Mahakan sont classés Monument national du patrimoine par le Département des beaux-arts. Le fort quant à lui, tient bon depuis plus de 230 ans.

Vieux Bangkok fort Mahakan

Bangkok autrefois, vieille vue sur le fort et la communauté, prise depuis le Wat Saket.

La bataille pour la sauvegarde de la communauté

L’idée d’un aménagement de ce coin là remonte à 1959 ! Mais ce n’est véritablement qu’à partir de 1978 que les ennuis vont vraiment commencer. La zone communautaire du fort Mahakan ayant été désignée pour être remplacée par un parc public dans le cadre du plan globale pour la conservation et le développement de l’île de Rattanakosin.

Le décret royal de 1992 vient enfoncer le clou. Ce décret avait pour but d’ajouter des espaces vert et réaménager le plan urbain de Rattanakosin pour attirer les touristes.

Mais comme le souligne l’une des habitantes, les touristes (en tout cas si je prends mon cas précis), préfère voir le quotidien des gens plutôt qu’un parc. Encore plus dans le cas de cette communauté, vu l’unique rareté de ces anciennes maisons en bois, c’est comme un voyage dans le temps que de se balader derrière le mur.

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

Le canal passant derrière la communauté.

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

Des feux d’artifices sont en vente (étaient, parce que je pense qu’il n’y en a plus au moment de la rédaction de cet article)

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

La maison pour les massages.

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

La communauté derrière le mur, le hashtag pour en parler c’est celui là.

Il y avait il y a encore un an, 56 maisons, pour un total d’environ 200 habitants. Les autorités ayant pu finalement passer à l’action, après une longue bataille juridique, aujourd’hui, ils restent encore 40 maisons d’après le dernier décompte. 12 maisons ayant d’abord été détruite en Septembre 2016 puis 4 autres plus récemment.

demolition fort mahakan - bangkok

Un aperçu des premières démolitions… Il ne s’agissait là essentiellement que de maisons plus récentes (moins de 70 ans) faites un peu de bric et de broc.

L’argument des autorités étant qu’aujourd’hui, les membres de la communauté n’ont plus aucun lien historique original avec le site, puisque les propriétaires originaux ont déménagé lorsque le BMA a exproprié le terrain suite au décret de 1992.

La communauté, cependant, insiste sur le fait qu’ils sont bien les descendants des familles qui ont vécu là des années. Familles qui ont donné naissance à une partie du patrimoine artistique de la Thaïlande.

A savoir que dès 1897, un théâtre de Likay a vue le jour. Le likay étant une sorte de théâtre populaire humoristique qui devint très rapidement en vogue à cette époque, attirant les spectateurs vers la communauté du fort.

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

Un panneau d’explications sur la maison à côté.

L’artisanat existe toujours sur le site, on y croise des habitants faisant des cages à oiseaux de style traditionnel et sculptant des statues d’ermites miniatures (Rue Si Dud Ton)

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

Les fameuses cages à oiseaux made in Mahakan.

Une vidéo montrant l’action de ces habitants pour préserver la communauté

projet parc_pom_mahakan_community

Panneau du BMA (Bangkok Metropolitan Authority) montrant une vue du projet de parc. Source

Concrètement, après le plan défini en 2009 par les gens souhaitant aider la communauté, dont l’idée et de transformer Mahakan en un musée vivant, tel que proposé par l’Université Silpakorn, la communauté a proposé cinq règles sur la façon dont elle pourrait vivre en harmonie avec un parc sans trop être empiété et disparaître.

Ces 5 règles sont :

  1. La communauté vivra dans le parc comme une attraction touristique culturelle, un marché flottant sera mis en place au Khlong Ong Ang avec des magasins d’artisanat, des formations et performances traditionnelles.
  2. La communauté s’occupera de l’entretien du parc avec le support technique du BMA.
  3. La communauté deviendra un modèle montrant comment une communauté peut vivre aux côtés des parcs et des cours d’eau de Bangkok.
  4. La ville de Bangkok collectera un revenu auprès de la communauté.
  5. La communauté s’occupera du parc, de jour comme de nuit à titre gratuit.

Malgré cette belle démarche, le BMA a refusé… Pourtant, je trouve leur démarche plutôt noble bien qu’un peu maladroite dans un sens, car du coup, les lieux seraient aussi transformés en une zone « à touriste » aussi « classique » qu’ailleurs…

Je pense que la zone peut être transformée sans pour autant rajouter du marché flottant en veux tu en voilà et autres « folklores » juste pour le touriste. Du moins, ça reste mon ressenti.

mahakan map 2008

Plan du projet établie il y a près de 10 ans déjà. Source

Pour voir des photos de rendu avant/après sur le projet voulu par les défenseurs de la communauté, prônant un « musée vivant », un espace propre, mariant les vieilles maisons et un espace de détente :

Mahakan Model

Une photo que j’ai prise sur le site, également montrant ce que l’aménagement de cette zone pourrait donner :

projet amenagement parc pom mahakan

Balade dans Mahakan

À ce jour, malgré la disparition de plusieurs maisons, j’aime me balader dans ce petit « paradis » perdu. C’est comme remonter le temps dans ce bon vieux Bangkok d’autrefois, où les canaux servaient de route principale.

On y est au calme, malgré la proximité avec l’artère principale qu’est l’avenue Ratchadamnoen non loin de là. C’est un lieu toujours peu connu des touristes, malgré l’essai de la communauté d’attirer ceux-ci pour mettre la lumière sur le sort et montrer au BMA qu’ils ne se laissent pas aller.

Ils ont installé depuis Juillet dernier des panneaux d’infos devant les maisons principales comme l’ancien artisan de l’or, les distributeurs d’eau potable, la maison des musiciens ou l’hôtel de police, sont autant de vieilles maisons que vous pourrez croiser en vous baladant derrière le mur.

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

Bien protégé par les arbres, c’est aussi à l’ombre, et avec les chaleurs qu’on peut connaitre ici, un peu de fraîcheur n’est pas de trop. Les habitants ont l’air de vaquer à leurs occupations pour la plupart comme si de rien étaient. D’autres, on l’air d’attendre que quelque chose se passe…

C’est assez petit, mais ça suffit pour avoir une bouffée de tranquillité et une impression de se retrouver dans un ancien village et non en plein cœur d’une grande mégapole qu’est Bangkok.

C’est tout ce que j’aime et un parfait exemple de ce que Bangkok peu offrir, qui n’est pas qu’une grande cité « très polluée », « sale », « trop grouillante/fatiguante », tels sont les arguments négatifs que j’ai tendance à entendre et dont je m’efforce de démontrer régulièrement le contraire sur ce blog (voir par exemple l’article sur le quartier de Kudee Jin)

Je vous invite vivement à vous y rendre, pas seulement pour aider cette communauté en montrant son intérêt touristique mais bien pour voir un autre aspect, discret et caché, de ce que peut offrir Bangkok.

Sachant qu’au rythme où ça va ces derniers mois, je ne pense pas que la communauté telle qu’on peut encore la voir encore aujourd’hui va rester longtemps comme telle… Encore l’autre jour, je m’y suis rendu et encore un autre groupe de maisons a été rasé…

Bientôt Mahakan ne sera bientôt plus que l’ombre d’elle-même et si les plus vieilles maisons seront encore là, leurs habitants et ce qui en faisait le charme de ce quartier ne sera plus qu’un jardin « aseptisé »…

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

communauté fort mahakan - bangkok - thailande

Pensez à eux quand vous croiserez ce mur !

L’autre communauté menacée

Plus et petite et pratiquement en face de Mahakan, il y a aussi quelques maisons en bois plus que centenaires. Elles longent le canal qui passe entre le temple Wat Ratcha Natdaram Worawihan, où se trouvent le bâtiment nommé Loha Prasat (aussi surnommé le « Chateau de métal », Metal Castle) et le Wat Thepthidaram.

Là aussi, on trouve le long d’une ruelle une ambiance typique du vieux Bangkok, ses vendeurs d’amulettes en son entrée, avec le vendeur de nouille, une petite épicerie et le bordel qui caractérise l’intérieur de ces vieilles pièces exiguës.

quartier vieilles maisons bangkok

loha prasat metal castle - bangkok

La tour du Loha Prasat.

couloir loha prasat metal castle - bangkok

Au temple Wat Ratcha Natdaram Worawihan.

Comment se rendre au fort de Mahakan

Voici tout d’abord quelques points de repère sur une carte, afin de visualiser où se trouve la communauté du fort :

Vous n’êtes qu’à moins d’1 km de Khao San, donc si vous restez dans le coin c’est clairement facile d’accès.

Si vous venez du quartier Siam/Pratunam, le plus simple est de prendre le bateau sur le canal Saen Saep, vous avez des arrêts près de ces 2 quartiers (qui sont côte à côte, voir la carte des arrêts sur le canal), l’arrivée étant le terminus, au niveau du pont de Phan Fa.

Pour les autres, il reste l’option taxi, voir BTS puis bateau selon où vous séjournez dans Bangkok.

A voir dans les environs du fort de Mahakan

Quitte à venir dans le coin, voici une liste de visites possible dans un rayon d’environs 600m (chiffre en peu choisit au pif, mais je n’allais pas étendre la recherche à tout Rattanakosin sinon on n’est pas sorti de l’auberge…).

  • Wat Saket (la montagne d’or)

    Le Wat Saket, en plus de n’être généralement pas surchargé de touristes, permet d’avoir une jolie vue à 360° sur tout Bangkok. D’un côté, la vieille ville, avec au loin le Grand Palais, Wat Pho Wat Arun, etc. De l’autre, la nouvelle ville avec son alignement de tours qui semblent infinies.

  • Vue depuis Wat Saket sur Wat Arun Bangkok

    Vue depuis le Wat Saket sur le Wat Arun.

  • Quartier des moines

    C’est là qu’on peut croiser des boutiques vendant des statues et des accessoires religieux pour les moines, les temples ou chez soi.

  • quartier moines bangkok

  • Wat Suthat et la grande balançoire rouge (Red Giant Swing)

    Le Wat Suthat est méconnu, et pourtant vaut le coup d’œil, je trouve. C’est un temple avec un grand bouddha assis, une belle cour avec son cloître rempli de statues de bouddhas. La « balançoire » est située devant ce temple, lui-même étant en face de la place de la mairie. Elle servait pour des cérémonies brahmaniques (d’origine hindou).

  • wat suthat bangkok

  • Bangkok Corrections Museum et le parc Rommaninat

    Le titre du musée est je pense assez « explicite », il s’agit d’un musée exposant les sévices qui ont été utilisé notamment pour les peines de morts en Thailande (peu utilisé puisque 6 peines ont été exécutés depuis 2003). Le parc est quant à lui une ancienne prison dont on peut en voir d’anciennes tours et murs d’enceintes, qui a été convertie en un petit coin de verdure toujours bienvenue.

Sources ayant servi à la rédaction de cet article (en Anglais):

voir un article en anglais parmi ceux m’ayant fait prendre connaissance de l’issue en cours, bizarrement, je n’ai trouvé aucune source francophone y faisant allusion…

Sur le plan et les alternatives au projet du BMA

Sur le sort de ses habitants de de la communauté

Un article du New York Times résumant l’affaire

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Bangkok : La bataille du fort Mahakan

by Romain time to read: 9 min
0