Une après midi avec les Hmong de Sapa

Une après midi avec les Hmong de Sapa

Sapa, ville de montagne, perchée à 1 500 m d’altitude. Voilà une visite qui est plus du ressort de madame que du mien. En établissant notre programme pour ce voyage au nord du Vietnam, j’aurais volontiers zappé Sapa si cela ne tenait qu’a moi, pourquoi ?

Sapa, trop touristique ?

Principalement à cause de cette réputation d’un tourisme trop développé, et les ethnies qui, bien qu’ayant l’air accueillantes, se retrouvent au final à gérer des hordes de touristes, cela me semblait nuire à l’expérience et à l’aspect convivial censé être la clé de cette rencontre.

vue sapa vietnam

Vue de Sapa.

Autrefois isolée, Sapa fut d’abord une base militaire avant de devenir une station d’altitude coloniale, qui resta ensuite active durant près de cinquante ans, développant ainsi les interactions entre les locaux par l’intermédiaire de la création d’un marché.

Vint une période trouble lié à la guerre d’indépendance puis du Vietnam.

Aujourd’hui, c’est redevenu une station de montagne prisée, d’abord principalement par les Vietnamiens dès 1993 quand la zone s’est rouverte au public, puis progressivement aux touristes étrangers.

Comme finalement Sapa fut intégré au séjour, voilà comment s’est passé notre rencontre avec les Hmong.

Un trek pas comme les autres : Rencontre avec notre guide

Arrivé tôt dans la matinée, nous ne pouvions procéder au check-in de notre hôtel direct, du coup, on avait du temps pour visiter un peu les environs avant de nous décider sur quoi faire ensuite. C’est en passant vers la grande place qui jouxte l’église, on se faisait aborder par l’une de ces femmes de l’ethnie Hmong, plus précisément, de l’ethnie « Black Hmong ».

Place église Sapa Vietnam

Place de l’église à Sapa.

Classiquement, puisque c’est donc la « tradition » à Sapa, elle nous invite à nous emmener dans son village. Bon, concrètement, vu qu’on était là et que Jitima tenait à venir à Sapa, on n’avait pas non plus de raisons de ne pas y aller.

Par contre, je ne voulais pas partir tout de suite, et par manque de temps, je proposais d’y aller en moto plutôt qu’à pied…

Exit donc le fameux trek de Sapa pour nous… J’imagine déjà des regards noirs se poser sur moi… « Frénésie ! », « Pourquoi ne pas marcher avec elle, c’est ça qui rend l’expérience intéressante », etc.

ethnie black hmong sapa vietnam

Notre future hôte de la demi journée.

Avant tout, c’est par manque de temps. En voyage, on a des choix à faire, là, je privilégie de vouloir passer plus de temps sur place, au village. De plus, quand on voit l’aspect commercial et tous ces groupes de touristes partant en joyeux troupeau avec leur(s) guide(s) du jour, on se dit qu’au moins, on a le mérite de faire ça différemment…

On se met donc d’accord pour la retrouver au même endroit à 13h et quittions Sapa, direction le Tram Ton Pass.

region Sapa nord Vietnam

Passage du col de Tram Ton et Thac Bac Waterfall

Si vous faites la boucle depuis l’autre côté (en passant par Mai Chau, Dien Bien Phu et Lai Chau entre autres), vous passerez probablement par ce col pour rejoindre Sapa.

Dans notre cas, c’était juste histoire de jeter un œil à la vue depuis le passage du col, et en effet, quelle vue !

Tram Ton Pass - Sapa Vietnam

Le passage du col de Tram Ton.

La route y menant est également jolie, logeant l’imposant mont Fansipan, qui domine la région de Sapa. Si vous avez le temps, vous pouvez faire un trek jusqu’à son sommet, qui culmine à 3 143 m.

Nous, on se contentait d’un arrêt à un point de vue et à la cascade de Thac Bac (aussi appelé en anglais Silver Falls, les chutes argentées).

L’eau fait une chute d’environ 100 m sur plusieurs étages. Pas particulièrement impressionnante, l’entrée, payante tout de même, ne coûte que pas grand chose (prix exact à venir). Et après tout, c’est sur la route, alors autant si arrêter.

Sapa, petite ville montagnarde

Après notre balade matinale, nous revenions donc vers l’hôtel procéder au check-in, on aura la surprise d’être « surclassé » dans une chambre supérieure qui donne sur une grande terrasse avec une superbe vue sur les montagnes et la ville de Sapa.

Je profite de ce passage pour signaler que nous avions dormi à l’hôtel Sapa Stunning View, qui porte bien son nom et l’accueil était super donc je recommande (environ 15€).

Je viens de voir par ailleurs qu’ils ont racheté l’ancien Family Guesthouse, un peu plus en amont (au numéro 28 de la même route au lieu du 63 ou se trouve l’hôtel originel) pour en faire un Stunning View 2.

hotel stunning view sapa vietnam

Façade de notre hôtel.

chambre hotel sapa vietnam

Notre chambre à l’hôtel Stunning View.

vallee pres de sapa vietnam

La « stunning view » de l’hôtel du même nom !

Comme nous avions encore un peu de temps avant qu’il soit 13h, on allait faire un petit tour dans la ville, histoire de se trouver un restaurant pour manger. En ce faisant, on arrivait au bord du lac.

On se fera aborder, par un groupe de femmes Hmong, des vendeuses de bijoux et souvenirs… L’une d’elles, une sympathique mamie au sourire généreux. C’est surtout une sacrée vendeuse !

Pendant que je m’éclipsais pour prendre des photos, Jitima finissait par lui acheter quelques babioles. Passé ce petit moment au bord du lac, nous revenions comme promis vers la place de l’église revoir notre « guide » du jour.

rue sapa vietnam

lac sapa vietnam

7- Journee village Hmong Sapa Vietnam

Sapa Vietnam

veille femme Hmong Sapa Vietnam

Super mamie Hmong !

La vallée de Ta Van

Il a d’abord fallu attendre qu’on vienne la prendre en moto, puis récupérer une amie rentrant aussi au village. Enfin, direction le village de Hau Thao, situé tout de même à 10 km de Sapa (donc comptez bien 3-4h si vous y allez à pied !).

Au fur et à mesure qu’on s’éloignait, on se confortait dans l’idée qu’on avait bien fait de préférer la moto…

moto black hmong sapa vietnam

Transport en commun.

peage hau thao sapa vietnam

Petite taxe au passage.

route hau thao sapa vietnam

C’est parti !

On a négocié le « tour » à 25$, incluant le repas et l’essence pour leur moto. Plutôt correct bien que celle-ci ai menti sur le prix de la taxe à payer sur la route menant au village, taxe dont on verra le prix affiché au moment ou celle ci ira payer au passage en question, tarif = à peine 1 dollar alors qu’elle nous disait que c’était 5$.

Cela dit, cela reste un excellent prix et on allait passer une après-midi relax dans un cadre vraiment super !

En attendant, nous longions une partie de la vallée de Ta Van. On s’arrêtait de temps en temps à un point de vue aménagé pour prendre des photos, non sans croiser d’autres vendeuses, dont la plupart sont des enfants…

route hau thao sapa vietnam

vallee hau thao sapa vietnam

vallee hau thao sapa vietnam

vallee hau thao sapa vietnam

hau thao sapa vietnam

Le village de Hau Thao

Alors que nous approchions du village, notre guide s’arrêtait dans une petite échoppe en bord de route pour faire ses courses, afin d’acheter de quoi nous préparer le repas.

hau thao sapa vietnam

C’est l’heure des courses !

village hmong hau thao sapa vietnam

black hmong hau thao sapa vietnam

village hau thao sapa vietnam

Le village est au pied de cette montagne.

village hmong hau thao sapa vietnam

Nous arrivons.

village hmong hau thao sapa vietnam

Puis, peu après, nous bifurquions depuis la route principale pour grimper sur une petite route secondaire qui devient vite un chemin de montagne avec les premières maisons, notre point d’arrivée.

Je garais la moto et l’on partait ensuite à pied, à peine 5 minutes pour rejoindre la maison où nous passerons l’après-midi.

Durant la préparation du repas, nous faisions connaissance avec les enfants de notre hôte et partions faire quelques photos des environs.

maison black hmong hau thao sapa vietnam

Une grande maison.

village hmong hau thao sapa vietnam

La vue depuis la maison.

hote hmong hau thao sapa vietnam

Sur place, elle délaisse les habits « d’apparat » pour une version plus relax.

village hmong hau thao sapa vietnam

La maison (à gauche) et son environnement.

rizieres hau thao sapa vietnam

Les rizières à côté de la maison.

rizieres hau thao sapa vietnam

village hmong hau thao sapa vietnam

petite hmong hau thao sapa vietnam

Un petite timide.

repas hmong hau thao sapa vietnam

Préparation du repas.

rizieres hau thao sapa vietnam

enfants hmong hau thao sapa vietnam

Son fils en train de donner à manger à un oiseau recueilli.

maison black hmong hau thao sapa vietnam

C’est autour du repas qu’on apprenait à connaitre un peu mieux notre guide et les coutumes de son ethnie, les black Hmong pour rappel.

On apprenait ainsi quelques mots de sa langue natale, comment elle a appris l’anglais en discutant avec les touristes, que contrairement à d’autres femmes de Sapa, elle ne fait guide qu’en complément, à raison d’une à 2 fois par semaine.

Les cochons devant la maison sont gardés pendant un an, jusqu’au nouvel an Hmong où ils seront sacrifiés et mangés.

village hmong hau thao sapa vietnam

Son niveau de la langue de Shakespeare étant plutôt bon, c’était une discussion enrichissante et le tout, autour d’un excellent repas, il faut le dire, ce fut le meilleur de tous nos repas !

Une bonne après-midi au calme du village, dont je regrette que les rizières ne soit pas encore plantées, mais le décor reste déjà fabuleux.

À la fin du dejeuner, elle nous sort une bouteille avec un liquide transparent, ma femme pensait que c’était de l’eau et commence à avaler cul sec son petit verre qu’on vient de lui servir…. De l’alcool de riz, qu’ils appellent localement « happy water », on comprends pourquoi…

repas hmong hau thao sapa vietnam

Notre belle tablée.

Notre hôte et nous-même prenons plusieurs verres sans pour autant être saoul non plus.

On ne pouvait repartir sans que celle-ci et sa copine nous montrent quelques produits artisanaux qu’elles fabriquent quand elles n’accueillent pas de touristes.

Jitima trouvant son bonheur, notre hôte l’est tout autant !

shopping hmong hau thao sapa vietnam

Moment shopping.

famille hmong hau thao sapa vietnam

Photo souvenir !

rizieres hau thao sapa vietnam

Le chien prend la pose.

village hmong hau thao sapa vietnam

rizieres village hmong hau thao sapa vietnam

Le petit chemin menant aux maisons du village.

enfant hmong hau thao sapa vietnam

La superbe vue du soir.

La superbe vue du soir.

Un dernier coup d'oeil.

Un dernier coup d’oeil.

enfant hmong hau thao sapa vietnam

Mes excuses la concernant, je n’arrive pas à retrouver le nom de notre guide, mais je l’ai soigneusement noté sur mon carnet de voyage papier que je dois retrouver (les joies des travaux à la maison…)

Arrivait le moment des adieux, photos souvenirs alors que le soleil couchant baignait d’une douce lumière rougeâtre tout le pan de la montagne qui nous fait face.

On prendra aussi le temps de s’arrêter admirer le coucher de soleil le long de notre remontée vers Sapa. Prochaine étape ? Le marché de Bac Ha.

coucher soleil vallee hau thao sapa vietnam

Le coucher de soleil ce soir là était juste sublime !

Pour ma part, si j’étais réticent à l’origine à venir dans la région, j’ai vite changé d’avis face à ces paysages fantastiques et aux possibilités qu’offrent les environs de Sapa. Certes, la ville est touristique, il y a un aspect commercial indéniable dans l’interaction avec les populations locales, mais il est, a priori, tout à fait possible d’en apprécier l’expérience en faisant les bons choix.

Et vous, quel fut votre expérience à Sapa ? Quel avis sur le développement touristique des lieux ? Envie d’y faire un tour ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

8 Avis

  1. Rom 2 années ll y a

    Magnifique, et étonnant car je reconnais une dame qui m’a accompagné une fois a Sapa , elle était gentille comme toute. En tout cas, un beau reportage et de belles photos. Bon voyage

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Merci Rom ! Tu sais comme on dit, « le monde est petit » 🙂 Merci aussi de me souhaiter bon voyage mais je suis déjà revenu voilà 2 mois 😉

  2. Laurent 2 années ll y a

    Moi qui suis un grand inconditionnel des rizières, Sapa faisait partie clairement des endroits où je voulais absolument allé le jour où j’irais au Vietnam. Mais j’avoue qu’après avoir lu pas mal d’histoires sur le côté très très très commercial de la chose, tout comme toi Romain, j’hésiterais maintenant. Mais au font, je pense que si on y va en connaissance de cause, les paysages sont toujours les même est doivent être splendides (tes photos en donnent cette impression en tout cas), donc il y doit y avoir moyen de passer un très bon moment.
    Mais avec une moto, il n’y a pas des villages moins accessibles et un peu moins « envahis » qui seraient accessibles en fait ? C’est plus ou moins ce que j’espère dans un coin de ma tête pour le jour où j’irai (d’où aussi ma question moto il y a pas… incroyable ce que je peux avoir de la suite dans les idées parfois !!

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Concernant la moto, tu m’as un peu embrouillé avec la tournure de ta phrase… mais en gros, c’est bien justement ce qu’on a fait , de la moto ! J’imagine qu’il y a certainement des villages encore plus tranquille en s’éloignant un peu plus de Sapa, notamment vers le nord (on avait fait nos repérages mais on a manqué de temps pour y aller parce que c’est à plus de 100 bornes quand même et en montagne, 100km c’est long…)

    • Laurent 2 années ll y a

      Oups, je suis pro des phrases à rallonge où on finit par ne plus rien comprendre, c’est ma patte 😉 Oui, j’avais bien compris que vous voyagiez à moto, je m’interrogeais sur les zones plus reculées, mais en effet, 100 km dans les montagnes, ça n’est pas rien !

      • Auteur
        Romain 2 années ll y a

        Lol. Les zones reculées, on en a atteint… je me suis perdu quasiment jusqu’à la frontière avec la Chine, arrêter par un poste de garde avancé et peu après, re erreur; la route devenant chemin, j’étais clairement dans des zones non visitées…

  3. La Fée Biscotte 2 années ll y a

    Whouaa je suis en admiration par ces paysages, personnages…Magnifique. Merci pour cette belle découverte.

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Avec plaisir ! Merci à toi pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Une après midi avec les Hmong de Sapa

by Romain time to read: 8 min
8